La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Les dossiers > Luttes en cours > Interpro > ESR : Réussir la journée du 9 avril

ESR : Réussir la journée du 9 avril

vendredi 3 avril 2015

Les personnels de l’enseignement supérieur
et de la recherche (ESR) participent à la journée de

Grève interprofessionnelle et de Manifestations du 9 avril !

Arrêter le saccage, faire reculer le gouvernement
sur le Pacte de responsabilité et la loi Macron !

Un succès retentissant qui prépare d’autres mobilisations
- Communiqué de la CGT le soir du 9 avril 2015

Les personnels de l’ESR ont toutes les raisons de faire grève
le 9 avril avec tous les salariés de ce pays.

Le 9 avril, CGT, FO et Solidaires, rejoints par la FSU, appellent l’ensemble des salariés du public et du privé à faire grève contre « le pacte de responsabilité, la rigueur budgétaire, la réforme territoriale, [...] la loi Macron, [qui] aggravent la situation des salariés, des retraités et des chômeurs  ». La CGT FERC Sup se félicite de cet appel.

Les rémunérations stagnent depuis des années, à cause du gel du point d’indice depuis 2010, provoquant la paupérisation de catégories de plus en plus larges de travailleurs. La politique de primes « au mérite » (PFR remplacée par le RIFSEEP) individualise les personnels et contribue au « management » délétère dans les établissements. La précarité continue à miner le secteur. Les personnels voient leurs conditions de travail se dégrader quotidiennement (stress, harcèlement, burn out…). De lourdes menaces pèsent sur le statut des personnels et sur les libertés académiques. L’évaluation individuelle des enseignants chercheurs se met en place au Conseil National des Universités, pour imposer la modulation de service.

Ces dégradations sont principalement les conséquences de « l’autonomie » des établissements (Responsabilité et Compétences Élargies, loi LRU-Pécresse), de la restructuration de l’ESR (loi LRU-Fioraso, regroupements d’établissements) et des sévères coupes budgétaires. Les établissements ferment des formations, gèlent des postes de fonctionnaires, licencient des contractuels, suppriment les postes d’ATER… le tout dans le cadre de fusions d’universités et de la création à marche forcée des Communautés d’universités et d’établissements (ComUE) qui organisent la régionalisation de l’ESR. Les organismes de recherche sont transformés en agences de moyens au service des politiques de site et tournées exclusivement vers la valorisation. Les missions et personnels des CROUS sont menacés d’être transférés aux conseils régionaux ou aux ComUE. Partout les statuts nationaux des personnels sont menacés.

Le Pacte de responsabilité mis en place qui durcit l’austérité (50 milliards d’euros d’économies) qui dévaste à nouveau les Services publics, et démantèle la Sécurité sociale.

Le projet de loi Macron, passé en force à l’Assemblée avec l’utilisation de l’article 49-3 de notre Constitution, vise surtout les droits des salariés du privé, mais touche aussi le public. Par exemple :

  • l’extension du travail du dimanche et en soirée dans le commerce fait écho aux extensions d’horaires de bibliothèques imposées sans moyens, souvent sans nécessité de service et contre la volonté des personnels. La banalisation du travail dominical et de nuit aura pour conséquence inévitable la révision des contreparties aux sujétions et astreintes gagnées par les salariés.
  • la possibilité d’accords directs patrons-salariés par convention individuelle dérogeant au Code du travail, nous ramenant ainsi 2 siècles en arrière : quelles conséquences à terme pour la multitude de contractuels dans nos établissements d’ESR ?

Il faut arrêter ce saccage ! Il faut redonner les moyens aux Services publics de fonctionner normalement et redonner aux personnels un cadre normal de travail. C’est pourquoi la CGT FERC Sup s’associe à l’appel interprofessionnel et appelle tous les salariés de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à la grève et la manifestation le 9 avril.

Les mobilisations et résistances locales sont nombreuses. Il est temps de les faire converger. Par la grève, tous ensemble, obtenons :

  • hausse immédiate des salaires, dégel et rattrapage du point d’indice (8%),
  • plan de recrutement de fonctionnaires pour résorber la précarité et répondre aux besoins des services publics,
  • arrêt des restructurations dans l’enseignement supérieur et la recherche : halte aux ComUE et aux fusions, abrogation des lois LRU et ESR, développement du service public national sur l’ensemble du territoire, maintien du réseau des CROUS, maintien des EPST et des statuts nationaux de fonctionnaires d’État,
  • défense de la Sécurité sociale, arrêt des exonérations de cotisations patronales,
  • retrait du Pacte de responsabilité, et du projet de loi Macron,

La CGT FERC Sup appelle les personnels à organiser partout des assemblées générales des personnels pour préparer les actions et la grève le 9 avril 2015.

- La journée nationale du 9 avril 2015 sur le site de la CGT

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr