La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille > Violences policières contre les étudiant-e-s

Violences policières contre les étudiant-e-s

lundi 14 mai 2018

Nous relayons ici la déclaration de l’assemblée générale des personnels du site Saint-Charles de ce jour, lundi 14 mai 2018.

Pour protester contre les violences policières, l’assemblée générale appelle à la reconduction de la grève de ce jour, les mardi 15 mai et mercredi 16 mai inclus.

Le bureau syndical CGT

Violences policières contre les étudiant-e-s

Ce matin, lundi 14 mai, une action du comité de mobilisation étudiant s’est déroulée sur le site de la fac de droit sur la Canebière, à Marseille, où se tenaient des examens pour la fac de Sciences.

Les CRS, rapidement mobilisés sur le site, sont intervenus aux alentours de 9h pour les déloger de façon extrêmement violente et sans les sommations de rigueur, face à une action étudiante non violente. Dans l’intervention, de nombreux étudiant-e-s et enseignant-e-s présent-e-s sur le site pour les examens se sont retrouvés gazé-e-s, frappé-e-s et secoué-e-s.

La doyenne, présente sur le site dès l’aube, a refusé aux étudiant-e-s tout dialogue et ne les a pas informé-e-s du passage à l’action de la police, qu’elle a forcément cautionné.

Plutôt que de discuter avec les étudiant-e-s et de simplement repousser les examens prévus dans la matinée, elle a opté pour une intervention policière qui a pourtant eu les mêmes conséquences : une fois les étudiant-e-s écarté-e-s, c’est la police qui a bloqué le site et le report des épreuves a fini par être annoncé sur les coups de 10h.

Rapidement, les cheminots mobilisés sur la gare Saint-Charles ont rejoint les étudiant-e-s mobilisé-e-s, suivis de près par les dockers du port autonome, qui comme ils l’avaient annoncé se sont mis en grève dès l’annonce de l’intervention policière sur les étudiant-e-s.

Les directions de l’UFR Sciences et de l’Université d’Aix-Marseille ont rejoints la sinistre liste des doyens et présidents d’université qui ont eu recours à la force contre la mobilisation légitime des étudiant-e-s, les mettant ainsi en danger.

L’AG des personnels ce jour soutient pleinement la mobilisation étudiante et appelle à ce qu’aucun-e étudiant-e ne soit sanctionné-e. Les enseignant-e-s mobilisé-e-s et grévistes s’engagent à ne pas reporter les examens de ce jour et à mettre en œuvre une solution pour que chacun-e des étudiant-e-s valide les UE concernées. Par ailleurs, nous, personnels de l’Université d’Aix-Marseille rejettons fermement le recours aux forces de l’ordre pour permettre la tenue des examens. Nous refusons également d’effectuer notre travail avec une présence policière aux portes de notre établissement.

En conséquence, l’Assemblée générale des personnels AMU se tenant à Saint-Charles ce 14 mai, et qui condamne fermement cette intervention policière, appelle l’ensemble des agents AMU à rejoindre le mouvement de grève en cours, dès aujourd’hui et jusqu’à mercredi 16 mai inclus, où sera votée la reconduction de la grève en AG.

Pour se déclarer gréviste :

  • écrivez à votre DRH (si vous le souhaitez)
CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr