La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Vie des syndicats > Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées > CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès > Intersyndicale UT2J • Votons NON au projet Université de Toulouse (...)

Syndicat CGT FERC Sup - CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès

Intersyndicale UT2J • Votons NON au projet Université de Toulouse !

dimanche 10 décembre 2017

Consultation UT2J des 6 et 7 décembre 2017 : Votons NON au projet Université de Toulouse !

Dans sa lettre du 14 Novembre 2017, Daniel Lacroix, Président de l’UT2J, convoque une consultation dont il restreint, une nouvelle fois, les contours après de multiples tergiversations.

Il précise que cette consultation « n’est pas un référendum mais un outil destiné à aider les conseillers dans leurs délibérations et leur vote, chacun d’eux en fera l’usage qu’il juge opportun ». Autant dire que si le “NON” est majoritaire, la présidence n’en tiendra aucun compte. Par contre, si c’est le “OUI” qui l’emporte, elle n’hésitera pas à clamer partout que toute l’université soutient son projet.

Les organisations signataires continuent à penser que la présidence est prête à faire approuver son projet par tous les moyens. Certes, c’est bien la seule direction d’établissement du site à proposer une consultation à sa communauté mais nous dénonçons le déni de démocratie universitaire dans la prise en compte du résultat de ce vote.

Les organisations syndicales CGT FERC-Sup UT2J, Snprees-FO, Snasub-FSU, Snesup-FSU, Solidaires Etudiant-e-s, Sud Education, UET, UNEF, de l’université Toulouse - Jean Jaurès restent résolument opposées à ce projet.

Sous couvert d’« excellence », nous assistons à une offensive sans précédent du gouvernement pour remettre en question les fondements d’une université ouverte à tous et toutes, nous ne l’acceptons pas. L’instauration de la sélection accompagne la restructuration de nos établissements permettant ainsi de poursuivre l’attaque en règle des conditions de travail et des droits des personnels liés aux leurs statuts ainsi que la remise en cause du cadre national des diplômes. La fusion/intégration proposée à Toulouse est une étape de ce processus.

La conséquence principale de ce projet sera, pour notre établissement, une perte de son autonomie décisionnelle. En effet, nos quelques élu-e-s au futur CA Stratégique de l’UT (4 sur 30 dans la configuration actuelle, certainement moins lors de la création des 6 futurs collèges prévus à T+4) ne pèseront pas bien lourds… Toutes les compétences de notre établissement seront transférées au niveau supérieur et nous deviendrons un collège qui fera des propositions et qui sera autonome…dans l’application des décisions de la future UT !

Au plan national, nous voyons les conséquences des démantèlements qui ont eu lieu dans les différents sites où la fusion aboutit à l’isolement des formations élitistes et minoritaires qui captent tous les moyens au détriment du plus grand nombre contraint de se contenter des miettes.

Le reconquête de l’IDEX de Toulouse arrive en bout de ce processus. Le constat que nous faisons sur l’ensemble des universités devrait nous amener à renoncer à ce projet déjà dépassé.

Pourtant, la présidence de l’UT2J s’obstine !

Lors du Comité Technique (CT) UT2J du Jeudi 30 Novembre 2017, nous avons demandé au Président la saisine du CHSCT UT2J sur l’impact du projet Université de Toulouse sur les conditions de travail des 2000 personnels de l’ Université Toulouse Jean Jaurès. Notre demande a été refusée par le Président. Le vote du CT a été majoritairement contre ce projet UT par 6 voix contre (CGT, FSU, UNSA) et 4 voix pour (CFDT, SNPTES).

Malgré les manœuvres prévisibles de la présidence, les personnels doivent saisir l’occasion de manifester massivement et publiquement leur opposition aux projets de la présidence pour lui faire savoir qu’elle avance isolée, sans leur soutien.

Pour que ce refus collectif soit clair, les organisations signataires appellent les personnels et les étudiant-e-s à voter « NON » aux deux questions soumises à consultation.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr