Menu ☰

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Université Lyon 1 • Claude Bernard > Conseils et instances

mardi 21 juin 2022

CA, CT, CHSCT, CPE ...

Lyon 1 : retour sur le CA du 24 mai 2022

Information syndicale du 10 juin 2022

Les délibérations signées du CA du 24 mai 2022 sont (ou seront bientôt) sur :
https://www.univ-lyon1.fr/universite/organisation/conseil-d-administration

1) Élection du Vice‐Président Étudiant du CA

M. Yo Han PARK a été élu Vice‐Président Étudiant du CA.
Le "congrès étudiant" (dont le nom exact semble encore à déterminer) - que M. Fleury s’était engagé à créer lors de sa candidature à la présidence - devrait voir le jour à l’issue de la révision des statuts de l’UCBL. Ces nouveaux statuts pourraient être présentés au CA avant la fermeture administrative d’été.

2) Premières orientations sur le rapprochement institutionnelle Lyon1 / Lyon2 / CPE

Ce point avait pour objet la présentation d’une feuille de route. Cette dernière rappelle fortement le projet IDEX. (On peut le penser mais c’est mieux de ne pas le dire ;)

N’apparaît pas dans ce document le projet des instigateurs de créer un conseil d’établissement pour l’EPE. Celui-ci vise à disposer d’une sorte de « CA exécutif » (le CA apparaissant dans la feuille de route étant peut-être un « CA salon de thé » ?).

Les élu·es « L’université en mouvement » ont notamment rappelé le point très délicat que constitue la définition des périmètres des pôles (PFR).

Nous envisageons de communiquer prochainement sur les principales questions que soulève ce projet. Cela aura un petit air de « déjà vu » ((re)voir : http://blog.douaalter.lautre.net/?page_id=325).

A noter :

- La réponse du jury de l’AAP ExcellencES était espérée le jour même. Il semblerait qu’il faille à nouveau patienter (jusqu’à fin juin ?).

- Nous avions appris lors du CA du 25 avril que le VP Recherche avait démissionné. Un mois après, aucun·e candidat·e n’est pressenti·e pour prendre la suite. La présidence semble se satisfaire du relais possible par le président du CAc, dont un recours en justice contre sa désignation devrait être jugé prochainement. Cette vacance peut laisser songeur quand l’UCBL - qui appartient à l’UDICE (ex-CURIF) - revendique vouloir se positionner comme université de recherche de premier rang.

3) Nomination du directeur du SOIE

Enfin ! Cela faisait presque 3 années que ce service n’avait plus de direction et que les collègues souffraient de cette situation. Cet "abandon" est troublant en comparaison de la diligence avec laquelle la situation de feu l’INMG a elle été réglée. Ce « deux poids, deux mesures » s’expliquerait-il par la présence dans l’UMR MeLiS (l’une des UMR issue de la scission de l’INMG) d’élu·es sur des listes de l’actuelle présidence ainsi que de vice-président·es ?

4) Comptes consolidés exercice 2021

Le résultat d’environ 14 M€ pour l’année 2021 est confirmé. Double effet "Kiss Cool" : ce résultat donne lieu à un impôt d’environ 150 k€ (voir p.3 du compte de résultat). Que d’opportunités gâchées de créer des postes !

((Re)voir le communiqué CGT-SUD du 19 avril 2022)

5) Versement d’une prime exceptionnelle aux personnels BIATSS

(Re)voir le communiqué CGT-SUD du 03 juin 2022

6) Modification de la délibération relative au RIFSEEP des personnels des filières sociale et de santé

Le CT a émis un avis unanime défavorable à 2 reprises. Notre élu a néanmoins approuvé cette délibération qui constitue une amélioration pour les collègues concernées ((re)voir notre communiqué du 16 mai 2022. En outre, une révision serait toujours possible si les documents du ministère – dont nous attendons toujours communication – confirmaient que cette revalorisation n’est pas conforme aux accords nationaux pour cette filière.

7) Modification de la charte d’attribution des logements de fonction et liste des fonctions ouvrant droit à un logement par NAS ou en COP/A

Notre élu s’est opposé à cette délibération, conformément à notre position quasi-unanime en CT du 09 mai ((re)voir le communiqué CGT-SUD du 16 mai 2022).

Pour les organisations syndicales SUD, FSU et CGT de Lyon 1