Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

Elections au Conseil d’Administration de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 du 20 juin 2019

mercredi 5 juin 2019

Elections au Conseil d’Administration de l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, le 20 juin 2019

Lutter pour une université enfin démocratique - Liste CGT et sympathisant.e.s (collège B)

I. Les élections au Conseil d’Administration pour les collèges A (professeur.e.s) et B (maîtres de conférences et autres enseignant.e.s-chercheur.e.s et enseignant.e.s) ont été annulées, pourquoi ?

La Commission de contrôle des opérations électorales, instance rectorale, a pointé plusieurs irrégularités dans sa décision du 19 avril :

  • pour le collège A, une directrice de recherche de l’Unité Mixte de Recherche 7597 – Histoire des Théories Linguistiques a été inscrite sur les listes électorales du collège A et a participé aux élections alors que son UMR est rattachée à titre principal à l’Université Paris VII - Denis Diderot. La Commission a statué que compte tenu «  de l’écart d’une seule voix séparant la liste arrivée en tête des résultats du collège A et la liste suivante, une telle irrégularité dans la constitution de la liste électorale est susceptible d’avoir eu une incidence sur le scrutin. Dans ces conditions, sans qu’il soit besoin de statuer sur les autres griefs invoqués, l’élection des représentants des personnels du collège électoral A au conseil d’administration doit être annulée. »
  • pour le collège B, la décision de la Commission indique d’une part que quatre chercheurs de l’UMR 7597- Histoire des Théories Linguistiques ont participé au vote, et d’autre part que certaines procurations ont été entachées d’irrégularités. Elle conclut également que « de telles irrégularités dans la constitution de la liste électorale et l’expression des suffrages sont susceptibles d’avoir eu une incidence sur le scrutin. Dans ces conditions, sans qu’il soit besoin de statuer sur les autres griefs invoqués, l’élection des représentants des personnels au collège électoral B au conseil d’administration doit être annulée. »

Pour la décision complète, y compris les autres griefs invoqués, suivre ce lien

Nous avons à de nombreuses reprises tenté d’attirer l’attention sur le caractère incorrect des listes électorales et sur la tendance des dirigeants actuels à s’affranchir des procédures légales au nom du manque de temps et de moyens. Cela doit changer ; nos élu-e-s veillerons au respect des règles et des délais.

II. Attention, pas de procurations libres pour ce scrutin crucial !

Pour les élections du 20 juin, l’université s’est engagée à appliquer la procédure prévue par l’article D. 719-17 du Code de l’éducation. Il faut faire enregistrer sa procuration à la Sorbonne ou par courrier : voir sur le site de l’université la procédure détaillée.

III- Renforcer nos missions de service public et imposer des modes de fonctionnement démocratiques

Nos priorités n’ont pas changé depuis le 4 avril. Sur le terrain syndical et dans les Conseils de l’université, nous nous battons pour que les formations et les recherches universitaires puissent bénéficier au plus grand nombre, et pour que les personnels participent pleinement à la prise de décisions. Les restructurations engagées ces dernières années au nom de la visibilité internationale et de l’excellence n’allaient pas dans ce sens, et il nous paraît dangereux de relancer de grands projets mal conçus et insuffisamment soutenus par la communauté.

A l’heure où certains présidents d’université devancent le gouvernement en appelant de leurs vœux une gestion purement locale des recrutements, des carrières et des obligations de service des enseignants-chercheurs (voir notre communiqué : Toujours plus loin et au-delà. Détruire le statut des enseignant.es chercheur et chercheuses de l’université : nouvel objectif du gouvernement) il est encore plus nécessaire de montrer que nous pouvons peser non seulement sur le choix de la personne élue à la présidence par le Conseil d’administration, mais aussi sur les décisions qui engagent l’avenir de notre université, tant dans ses orientations que dans son fonctionnement.

Votez pour la liste Lutter pour une université enfin démocratique - CGT et sympathisant.e.s, au collège B du Conseil d’Administration le 20 juin prochain !

Pour rappel, retrouverez le détail de notre programme et l’ensemble de nos publications

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition