Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Université Lyon 1 • Claude Bernard

Site web du Syndicat CGT FERC Sup de l’Université Lyon 1

Couacs au CAc

mardi 30 octobre 2018

Bonjour,

hier s’est tenue une séance exceptionnelle du Conseil académique (CAc) plénier après plus de 6 mois de silence alors que notre université s’engage dans une restructuration d’une ampleur sans précédent. Nous profitons de partager un résumé des informations données hier pour pointer de nombreux dysfonctionnements et rappeler nos revendications.

Extraits des informations données en séance :

Un des résultats de Parcoursup sur Lyon 1 est la forte baisse du recrutement des bacs technos (-20%) et des bacs pros (-40%).

Le nouveau document du projet Université Cible publié le 26 octobre remplacerait les "principes incontournables" présentés en octobre 2017. Il tiendrait compte de toutes les remarques collectées alors dans les instances (CA, CAC, CT/CHSCT). Les membres de ces instances apprécieront l’honnêteté de cette déclaration.

L’institut (ou collège universitaire) de 1er cycle concernerait les licences transversales qui sont multidisciplinaires, à majeur/mineur et modulaires. Il est la cible du projet "Cursus +". Les licences académiques, "hébergées" par les pôles, regrouperaient les prépas, parcours renforcés et parcours accélérés.

Des 8 pôles qui émergent, 2 seront "pilotés" par l’ENS et l’INSA qui conservent leur personnalité morale et juridique (PMJ). Des GT démarrent dès la semaine prochaine pour définir leurs statuts. Leurs périmètres devraient être stabilisés assez rapidement.

La FST serait dissociée en 2 ou 3 UFR dans les prochaines semaines.

L’agenda prévisionnel des prochains mois est de faire voter les statuts (et donc la disparition de l’UCBL si ce vote était favorable) autour du mois de mai, avant l’évaluation de l’IDEX qui n’aurait lieu qu’en octobre. Ces statuts, après passage au CNESER en juillet, déboucheraient sur un nouveau décret et une administration provisoire de l’Université Cible au début de l’automne, jusqu’à la tenue des élections des différentes instances début 2020.

Dysfonctionnements observés et revendications :

Sur la forme, nous assistons à des dérives du fonctionnement du CAc :

- la séance d’hier a été maintenue malgré l’absence de quorum (voir article 14 du règlement intérieur du CAc), et ce pour la seconde fois. La raison invoquée a été le retrait du seul point de l’ordre du jour qui nécessitait un avis (et donc un vote). Nous avons contesté cette interprétation puisqu’il nous semble que les membres du CAc sont en droit, même sur un point d’information, de vouloir émettre un avis, ce que l’absence de quorum ne permet pas.

- le président du Conseil Académique restreint n’en est pas un membre élu ; cela pose un doute sérieux de légalité sur l’ensemble des décisions de recrutement et promotions de l’université. Nous soutenons la lettre ouverte publiée sur le site du collectif IDDE.

Sur le fond  :

- ce projet se construit sans nous, dans des GT auxquels on nous promet d’être associés depuis bientôt 2 ans, sur des périmètres contraires aux avis de certains conseils de composantes (ISPB) ou de leurs personnels (FST).

- ce projet n’est pas bon. Nous avons participé à la rédaction des communiqués intersyndicaux et inter-établissements publiés en octobre et qui pointent quelques-uns de ses défauts.

Nos revendications ont été et demeurent depuis plusieurs mois de pouvoir soumettre à l’avis du CAc les propositions suivantes :

- le CAc rappelle que les "Principes incontournables" présentés en octobre 2017 n’ont été approuvés par aucune instance de l’UCBL ;
- le CAc demande l’organisation d’une consultation de l’ensemble des personnels et étudiants sur les statuts de l’Université-Cible ainsi que sur les périmètres des futurs pôles ou composantes ;
- le CAc demande des séances dédiées à la discussion sur le projet, à différentes étapes de son élaboration, conduisant à des votes d’avis du CAc.

Nous en avons été empêchés hier mais nous ne renoncerons pas.

Pour la CGT FERC Sup Lyon 1
dont nos élus aux conseils centraux le sont sur des listes Collectif IDDE ou CGT-SUD-Collectif IDDE

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition