La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Vie des syndicats > Île de France > Université Paris 6 • Pierre et Marie Curie (UPMC) > Info CGT sur les dossiers de changement de grade en Recherche (...)

Info CGT sur les dossiers de changement de grade en Recherche formation

mardi 23 mai 2017

Bonjour,

La commission paritaire d’établissement (CPE) se réunira en juin pour émettre des avis sur les listes d’agents proposés sur le tableau d’avancement par le Président de l’UPMC en recherche formation.

En catégorie C, la fusion des grades 1ère classe et principal 2ème classe en principal 2ème classe, ainsi que celle qui interviendra au 1er septembre 2017 des grades ingénieurs d’études 1ère classe et hors classe en hors classe, font hésiter les collègues qui étaient adjoints techniques 1ère classe ou IGE 1ère classe à candidater pour un avancement de grade.

Il est pourtant intéressant de candidater. Les avancements se font en fonction des grilles 2016 :

  • S’il était promu un adjoint 1ère classe , serait reclassé en principal 2ème classe avec un ou deux échelons supérieurs.
  • un IGE 1ère classe, serait reclassé en hors classe avec probablement deux échelons supérieurs alors que la durée de ces échelons augmente.

Avec raison, reprenant nos remarques, la présidence de l’université ne souhaite pas promouvoir des collègues qui l’avaient été l’année précédente sur liste d’aptitude ou tableau d’avancement. Nous demandons que exceptionnellement, elle fasse savoir que les adjoints techniques 1ère classe qui seraient promus cette année, ne seraient pas concernés par cette restriction l’année prochaine. Autrement les collègues prendraient le risque d’attendre 2018 pour candidater en principal 1ère classe.

Nous profitons de ce courrier pour faire une mise au point sur le fonctionnent de la CPE suite aux curieuses affirmations du président de l’UPMC.

Lors des réunions d’UFR ou de service, Jean Chambaz affirme que nous ferions preuve de clientélisme. Nous tenons à préciser les points suivants :

  • Le président de l’UPMC n’était pas présent lors de la dernière CPE (en fait il ne vient plus aux CPE).
  • Le Directeur général des services remet une liste de propositions aux membres de la CPE.
  • Les représentants du personnel, qui durant près de deux semaines ont étudié les dossiers, donnent leur avis, en débattent, certains dossiers pouvant être lus à haute voix à notre demande.
  • Les élus CGT lisent durant ces deux semaines tous les dossiers, n’hésitant pas à contacter les collègues quand le rapport d’activité est léger, le chef de service quand le rapport d’aptitude ne correspond pas au rapport d’activité de l’agent.
  • Nous refusons que des collègues retenus les années précédentes disparaissent des listes s’ils ont candidaté.
  • Nos critères sont entre autres :
    • l’ancienneté dans le grade qui permet au collègue d’acquérir un savoir faire, des compétences, une qualification
    • la réussite durant sa carrière, à des concours ou à des examens professionnels
    • l’inscription sur des listes complémentaires lors de ces concours.
    • les formations suivies, l’information donnée aux nouveaux collègues, l’accueil de stagiaires
    • la qualités des rapports.

Nous vous invitons à relire notre compte-rendu publié dans le 4pages CGT du 2 mars pour comprendre la réaction du Président de l’université :

"Alors que les années précédentes, la présidence avait retenu nos remarques, cette année celle-ci a eu une position particulièrement dure voire inhumaine et a catégoriquement refusé la réintégration de certains agents de la liste de 2016 dans celle de 2017. Elle a drastiquement limité le nombre de candidats, par exemple 16 agents de catégorie C proposés à la CAP des techniciens contre 29 l’an dernier alors que le nombre de possibilités augmente au niveau national de près de10% (9 agents avaient été promus en 2016).

Les agents retenus sur cette liste avaient une "garantie" relative d’être promus les années suivantes. En limitant cette liste, la présidence montre sa volonté de placer constamment les agents en état d’insécurité professionnelle et cela est en lien avec la réorganisation provoquée par la fusion."

Lors de la dernière CPE la direction de l’UPMC se montra particulièrement dure concernant le choix des agents de catégorie C. Pendant le dernier comité technique, le Président de l’université estimait que les agents de catégorie C étaient moins motivés dans leur travail que leur collègues de catégorie A. Nous en déduisons, qu’aux yeux de la direction de l’UPMC, les agents de catégorie C devraient justifier devant leur hiérarchie, plus que les autres, de leur "dévouement" !Fraternellement

Le syndicat Ferc Sup CGT de l’UPMC

Tel : 01 44 27 30 60
Email : cgtp6@courriel.upmc.fr
http://upmc.fercsup-cgt.net

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr