La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle > Élections aux Conseils centraux de l’université : la suite !

Élections aux Conseils centraux de l’université : la suite !

jeudi 29 janvier 2015

Comme nous le décrivions dans notre dernier texte, la direction avait fait annuler le vote des personnalités extérieures à la Commission de la Recherche (CR), sans respecter ni le processus légal du contentieux, ni la démocratie d’un vote fait en bonne et due forme (les règles de ce vote avaient en effet été clairement explicitées en début de séance et approuvées par les membres présents).
Nous déplorons donc qu’une réunion ait été convoquée le jeudi 22 janvier 2015 afin de procéder à un nouveau vote des personnalités extérieures de la CR, dans un climat tendu, après une semaine de pressions faites sur certain.e.s élu.e.s.
Nous félicitons que les élu.e.s aient refusé de remettre en cause leur décision par une nette majorité (14 voix pour, 12 contre et une abstention).
Le lendemain, le vendredi 23 janvier ont eu lieu les élections de la vice-présidence de cette même Commission de la Recherche (CR) et de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU) :

  • A la CFVU, la candidate, Sandrine Wachs, soutenue par la direction, a été élue avec 16 voix contre 14 voix pour Barbara Laborde.
  • A la CR, suite aux évènements, Laurent Creton a été élu avec 16 voix contre 14 pour Jean-Louis Chiss, candidat soutenu par la direction. Nous nous félicitons que M. Chiss, apôtre de la fusion des universités pendant les deux dernières années, n’ait pas été élu.

Vendredi 24 janvier, les élus de la CR et de la CFVU vont élire le président du Conseil Académique. Les deux candidats à ce mandat sont les mêmes qu’à la vice-présidence de la CR, Laurent Creton et Jean-Louis Chiss.
Nous espérons que les tentatives de subversion des processus légaux que l’on a connues ces deux dernières semaines ne se reproduiront pas.
Par ailleurs, certains de nos représentants ont malheureusement dû rappeler des règles de tolérance et de courtoisie élémentaires ainsi que l’obligation pour chacun d’éviter la pression individuelle sur les élu.e.s. Le président s’était engagé pendant la campagne à ce que les échanges restent cordiaux et que l’ensemble du processus électoral se fasse dans le respect. Nous demandons à ce que ses colistiers respectent dorénavant cet engagement.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr