Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

Des primes à la Sorbonne Nouvelle : des avancées ? Pas trop !

mardi 18 mai 2021

La CGT FERC Sup – Sorbonne Nouvelle a mené ces dernières années d’importants mouvements pour revaloriser les primes de l’ensemble des personnels de l’université, titulaires et contractuels. Nos revendications ont été partiellement entendues.

Au dernier CT, la direction a présenté le nouveau régime indemnitaire en vigueur. Vous pouvez retrouver le document en ligne. Chacun peut voir ce qu’il touchera à partir de maintenant.
Vous pouvez aussi retrouver l’historique des primes sur notre site : déprime à l’université
Les augmentations devraient être sur la paie prévue pour le mois de juillet avec effet rétroactif au premier janvier dernier.

Chiffres annoncés

Le cout total des primes actuellement est de 1,6 million euros. La volonté de la présidence est de le doubler en 3 ans :
- budget 2021 : 500 000 euros en plus pour prime titulaire lié au grade et au corps + paiement des heures sup + primes spécifiques
- budget 2022 : 500 000 euros liés à l’encadrement (pour les chefs)
- budget 2023 : 600 000 euros liés à la "technicité" (pour les collègues ayant des technicités particulières)

Points positifs

  • Ce sont les mêmes primes pour toutes les filières (ITRF, BIB, AENES).
  • Le groupe qui définit le montant socle de la prime est lié au grade et donc à l’ancienneté en partie. Ce n’est plus lié à la fonction pour cette partie socle.
  • On a gagné l’augmentation demandée depuis longtemps. La CGT a porté cette augmentation depuis deux mandats. Ca favorise, en partie, sur le socle, les primes les plus basses.
  • Ces primes vont augmenter au premier janvier 2021. Même si ça fait plusieurs années que ça avait été budgété, c’est fait et de nombreux collègues vont recevoir un rappel et être augmentés.
  • Pas de CIA (complément individuel annualisé), c’est la partie mérite du RIFSEEP. Ca n’a pas été retenu. Ca maintient cette tradition P3 contre les primes individuelles liées au "mérite. C’est une victoire CGT… On rappelle notre communication prime covid sur le sujet.
  • Il y aura un arrêté individuel de prime RIFSEPP comme le demandait depuis plusieurs années les représentants du personnel. Les modalités de recours devront y être indiquées. A suivre !

Points négatifs

  • Il n’y aura pas de revalorisation des primes pour les CDD/CDI. Pour les agents non titulaires : 130 000 euros ont été budgétés en 2021, mais il s’agirait en fait de la reconduction de la prime de fin d’année, et non une revalorisation des primes : voir plus bas. Ce montant est notoirement insuffisant, c’est indigent.
  • Concernant la PPC (Prime de Performance Collective) : ce n’est pas de la prime ! C’est un paiement des heures supplémentaires qui jusque là n’étaient pas payées… Le montant est calculé à l’heure. Et plus bas pour les C que les B que les A… Les CDD/CDI peuvent y avoir accès.
  • Les primes liées à l’exercice des fonctions éliminent beaucoup trop de monde. L’encadrement est sur-indemnisé… tout comme les hauts cadres…
  • Concernant des primes de fin d’année, il a été annoncé qu’elles ne seront plus versées. Tout comme avec l’ancienne présidence, la refonte du système de primes amène une suppression de la prime de fin d’année, par un lissage mensuel… Il faut donc prendre les chiffres annoncés avec prudence. : plus 500 000 euros pour les titulaires et 130 000 euros pour les contractuels annoncées auxquelles, il faut retirer les plus de 400 000 euros versés en prime de fin d’année l’an dernier… Le solde n’est donc pas si positif… Pour rappel : voir l’article de l’époque sur notre site : Merci Patron ! Primes de fin d’année supprimées pour les AENES en 2015, 2016 et 2017

En conclusion

L’essentiel de l’augmentation globale va aux plus gros salaires, aux cadres ; quasiment rien pour les CDD/CDI…

On attendait bien plus. On est loin du compte.

On revendique une nouvelle augmentation des planchers pour tous les titulaires et de réelles primes pour les collègues non titulaires. C’est possible ! D’autres universités le font… Le ministère doit donner le budget pour le permettre.

PS : Rectificatifs à la note. Le tableau des primes planchers, page 4 du document est faux. Page 4. Ca ne tient pas compte des circulaires DGRH du MESRI. La DRH veut faire croire que Paris 3 est au-dessus de la loi. Ce n’était pas vrai jusque là. Voir les réels planchers sur le site cgt.
PS2 : Personne ne doit perdre en primes. Si ça arrive, ne pas hésiter à nous contacter.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition