Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Syndicats nationaux > EHESS

EHESS

L’EHESS en grève pour l’égalité

mardi 8 mars 2022

La CGT Ferc-Sup Ehess participe à la lutte pour l’application du principe « à travail égal, salaire égal » et pour la fin des violences de genre dans l’enseignement supérieur.

Précarité et inégalités structurelles

Les femmes sont largement surreprésentées parmi les contractuel⋅les. Les services administratifs, dont le turn-over permanent rend encore plus dure la situation déjà grave de sous-effectif, sont massivement féminisés. Moins payées pendant leur carrière, elles le paieront plus tard par une retraite plus faible.

Contre cela, il faut :

  • Pérenniser les postes
  • Égaliser le traitement entre agents titulaires et contractuels,
  • Systématiser les concours ou les CDI sur tous les postes pérennes.
  • L’EHESS doit cesser de maintenir les femmes EC et Biatss dans une situation structurellement subalterne et doit faire une priorité de l’égalité de genre maintenant !

Sous-traitance

Fin de la sous-traitance et réintégration de l’accueil, du nettoyage et de la cantine dans le personnel, qui concernent prioritairement des femmes.

Rémunérations

La CGT est contre la transformation d’une partie du salaire en primes, moyen de pression supplémentaire sur les agent⋅es, et revendique leur intégration dans le salaire. Les primes sont le facteur principal d’inégalité entre les genres dans la rémunération des agents publics. Dans l’université, elles viennent amplifier les différences sexistes préexistantes (9% de femmes parmi les lauréats ERC, pas de données genrées pour l’ANR ; inégalités professionnelles résultant du COVID et de gestion genrées des tâches familiales).

Dans l’immédiat, nous demandons :

  • Une étude genrée des salaires, promotions et primes attribuées à l’Ehess pour tous les corps – EC et Biatss avec l’objectif de combler les inégalités creusées par le passé
  • Le Conseil d’administration votera ce vendredi le régime indemnitaire des enseignants-chercheurs. La FERC-Sup-CGT maintient sa demande d’un montant identique entre DE et MCF sur la prime individuelle. Toute différence ne ferait que creuser l’inégalité entre hommes et femmes dans notre établissement. Nous souhaitons que les montants de la partie individuelle du RIPEC soient déterminés préalablement et soient publics. Il est inenvisageable que le montant de la prime individuelle ressorte de la seule décision du président.

Services

Pour la création d’une crèche à l’Ehess, ou au minimum sur le Campus Condorcet.

Violences sexistes et sexuelles

Pour une politique de formation systématique de tous et de toutes aux questions des violences sexistes et sexuelles, des droits des étudiantes et des personnels et des sanctions.

Le programme de la journée

11h Projection du film Briser le silence des amphis de Lysa Heurtier-Manzanares (2022) à l’auditorium du Campus Condorcet, couverte par deux heures d’information syndicale : tout le monde a le droit de quitter son poste de travail sans perte de salaire pour y assister.
12h Discussion autour du film et des problèmes concrets rencontrés à l’Ehess
13h Départ groupé vers la manifestation féministe qui part à 14h de Gare du Nord

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition