Menu ☰

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille > Instances - élus

vendredi 3 juin 2022

Nos élus dans les instances, comptes-rendus

CHSCT du mardi 31 mai 2022

CHSCT du mardi 31 mai 2022

Deux points ont été abordés :
1- Mise en place d’un centre de soins sur le site Saint Charles
2- Présentation du projet d’Observatoire social

1 - Mise en place d’un centre de soins sur le site Saint-Charles

Le SIUMPPS Saint Charles va évoluer vers un "Service universitaire de Santé étudiante" (SSE). En plus des missions habituelles du SIUMPPS, le SSE à pour vocation de proposer aux étudiants d’AMU des consultations médicales de médecine générale ou spécialisée. Il proposera également une éducation à la santé, un soutien administratif pour l’ouverture des droits à la protection sociale et différentes actions de prévention comme la prévention des addictions. Le dispositif sera déployé dans un premier temps à St Charles (octobre 2022), puis, dans un second temps, à Aix-en-Provence (1er semestre 2023).
Les personnels d’AMU auront également accès à ce centre de santé.
Si l’ouverture d’une telle structure est positive et profitera aux étudiants et aux personnels d’AMU, se pose la question des moyens engagés pour arriver à mener à bien ses missions.
La CGT sera vigilante sur ce point.

2 - Mise en place d’un observatoire social

Le projet remonte au plan Qualité de Vie au Travail (QVT) de 2017. Dans le cadre de la création d’un observatoire social au sein d’AMU, un cabinet extérieur a été mandaté pour la mise en place d’un dispositif d’évaluation de la qualité de vie au travail, via notamment la diffusion d’un questionnaire aux personnels.
Vouloir avoir un état des lieux de la situation sociale pour mettre en place des actions visant à l’amélioration des conditions de travail est cette une bonne chose à condition... de regarder vraiment les problèmes en face.
La CGT alerte régulièrement l’ensemble des personnels sur la notion de QVT qui, sous des termes flatteurs, pourrait venir masquer le réel de votre travail. A titre d’exemple, dans la catégorie "relations au travail et ambiance" étaient rangées les problématiques de discriminations et d’égalité femmes-hommes. Il nous semble que tout ne peut pas être mis sur le même plan et qu’il sera important, dans ce dispositif, de faire la différence entre les risques professionnels, le respect du droit, et ce qui relève du soutien à l’exercice du travail.
À travers une série d’avis, la CGT a demandé que des jalons soient posés :

  • que les résultats et travaux de l’observatoire social soient rendus publics et diffusés annuellement
  • que le dispositif soit articulé avec les autres dispositifs d’évaluation en place à l’université, afin de ne pas multiplier les enquêtes
  • enfin que ce dispositif amène à l’amélioration concrète des conditions de travail, notamment pour certains métiers (enseignants-chercheurs, secrétariat de scolarité...) ou services en difficultés.

Vos mandaté.es CGT au CHSCT de l’Université d’Aix-Marseille

  • laurent.autissier@univ-amu.fr
  • cedric.bottero@univ-amu.fr
  • bruno.pouvelle@univ-amu.fr
  • renault@univ-amu.fr