Menu ☰

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

jeudi 15 octobre 2020

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

Prime Covid 19 : où est l’équité ?

Prime Covid-19 : Où est l’équité ?

Après les discours du Président et de notre Ministre remerciant les agent-e-s de l’ESR, pour leur « engagement », leurs « efforts », leur « solidarité », leur « créativité », quelle forme prend leur reconnaissance ?

→ Une prime exceptionnelle, individuelle et modulable, allant de 330€ à 1000€, versée aux agent.es mobilisé.es pour assurer la continuité du service public.

Aix-Marseille Université a reçu une dotation de 221 000 euros ; la direction de l’université a décidé de doubler cette somme, soit un total de 442 000 euros.

Faire le tri entre celles et ceux qui auraient travaillé un peu, beaucoup, passionnément...et les autres, revient à nous faire croire que certain.es auraient été en vacances contrairement aux autres. Si on s’en était tenu à la stricte situation administrative des agent.es, aucune continuité de service n’aurait été assurée.

Comment les chef.fes de service ont-ils constitué les listes des personnes bénéficiant de cette prime ? Si la reconnaissance de l’investissement de tous.tes pendant cette crise sanitaire est juste, les critères d’attribution, comme toutes les primes individuelles, sont appliqués à la discrétion de la hiérarchie et sont facteurs de favoritisme et d’arbitraire.

Les syndicats de l’Université d’Aix-Marseille ont été conviés, à la dernière minute, à une présentation des critères d’attribution de cette prime, sans concertation préalable.

La CGT FERC Sup de l’Université d’Aix-Marseille n’ira pas !

Nous refusons de participer à cette distribution de bons points. La crise sanitaire impose un surcroît de travail à tous.tes les travailleur.ses. C’est par l’investissement général, collectif et massif, réalisé dans des conditions de travail particulièrement pénibles, pendant le confinement et après, que la continuité d’activité est assurée.

Comme toujours, nous revendiquons l’intégration de toutes les primes dans le traitement pour tous.tes les agent.es, ainsi que des moyens humains et financiers pérennes pour un enseignement supérieur public gratuit de qualité.