Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

COMMUNIQUÉ de la CGT Bouches du Rhône

lundi 19 mars 2018

COMMUNIQUÉ de la CGT Bouches du Rhône

Le Tract en Pdf

Contre le capitalisme et ses serviteurs fascistes, opposons l’unité des travailleurs pour imposer le progrès social. Pas de "Bastion social", ni ici, ni ailleurs !

Le 24 Mars, une organisation d’extrême-droite veut inaugurer son implantation sur Marseille dans le quartier de l’Opéra. Son nom, le « Bastion Social », prête olontairement à confusion mais il cache le véritable visage d’une organisation raciste, sexiste, homophobe, antisyndicale, extrêmement violente.

AU SERVICE DE QUI ?
Nous le voyons partout à travers le monde : le patronat et les gouvernements à son service intensifient leurs attaques contre les travailleurs. Dans chaque pays, la protection sociale et les services publics au service des populations sont peu à peu rendus inefficaces, privatisés ou détruits.
Partout à travers le monde, les emplois, les conditions de travail et les salaires sont attaqués. Le chômage, la précarité et la misère augmentent tandis que les profits des entreprises battent des records...

Cette crise, créée par le capital, engendre pour les travailleurs colère et opposition dont se servent les organisations d’extrême-droite. Ils entretiennent la haine et la division entre les travailleurs au moment même où nous avons le plus besoin d’unité contre les régressions sociales qui nous sont imposées. Ils se prétendent être les défenseurs du « social » alors que chacun de leurs actes et chacune de leurs positions politiques servent les intérêts du patronat, que ce soit sur les questions de migration, d’emploi, de services publics, d’augmentation des salaires.

Ils accusent les plus précaires et les plus exploités d’une concurrence dont les seuls responsables sont les actionnaires et les dirigeants d’entreprise. Plus facile d’accuser les réfugiés, les sans-papiers, que d’accuser les liquidateurs d’emplois, les exploiteurs. C’est pourquoi aucune organisation d’extrême-droite ne s’est jamais intéressée aux salariés licenciés dans les entreprises, aucune organisation qui se dit « défendre la nation » n’est jamais venue soutenir des camarades licenciés par des riches multinationales telle que Coca-Cola, Unilever, Total... alors que nous connaissons tous la situation désastreuse de l’emploi dans les Bouches-du-Rhône.

Leur culture antisyndicale n’est d’ailleurs plus à démontrer. Non seulement les véritables responsables ne sont jamais inquiétés mais ces organisations sont aussi les premiers promoteurs des guerres auxquels on nous prépare, les premiers violents contre toutes les différences d’origines, d’opinions, culturelles, religieuses, de genres, etc... Ils sont les ennemis de la fraternité, de la paix et du progrès social.

TOUTES les travailleuses et TOUS les travailleurs, sans AUCUNE distinction, doivent avoir le droit de vivre dans la dignité et de se battre pour cela. Les fascistes par contre n’ont pas leur place, ni à Marseille, ni ailleurs !

POUR TOUTES CES RAISONS, L’UNION DÉPARTEMENTALE CGT 13
APPELLE L’ENSEMBLE DES ORGANISATIONS CGT DES BOUCHES DU RHONE ET LEURS ADHÉRENTS-ES À PARTICIPER NOMBREUX AU RASSEMBLEMENT
DU SAMEDI 24 MARS 2018 À 15 H 30 - VIEUX PORT - MARSEILLE

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition