Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève pour le 10 décembre 2020

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

Analyses questionnaire AMU : Travail à distance, des conditions qui doivent changer pour la suite !

mercredi 13 mai 2020

Cher.es collègues,

La CGT FERC Sup de l’université d’Aix Marseille à lancé le questionnaire 11 mai : Comment reprendre le travail à Amu en toute sécurité ?
Jeudi dernier nous vous avons envoyé les résultats globaux, toujours disponibles au lien suivant : https://amubox.univ-amu.fr/s/mW9TzQnQk2BAMPS#pdfviewer

Pour compléter l’analyse des résultats et de vos commentaires nous avons décider de développer 3 thématiques : L’entretien sanitaire des locaux, les services ayant vocation à recevoir du public et la poursuite du travail à distance dans quelles conditions.
Pour finir nous nous proposons de revenir sur la problématique de la poursuite du travail à distance et dans quelles conditions.

Travail à distance, des conditions qui doivent changer pour la suite !

Parmi les 524 personnes ayant répondu au questionnaire 426 sont actuellement en Travail à Distance, une grande majorité d’entre eux expriment avoir subi au moins un des risques recensés du télétravail :

  • déséquilibre de la charge de travail (surcharge ou désœuvrement),
  • hyper-connexion, hyper-sollicitation,
  • mauvaise séparation entre vie professionnelle et vie personnelle (en particulier en présence d’enfants),
  • conflit de valeurs (gestion des priorités entre le travail et la famille),
  • suivi inadapté de l’activité (absence de la hiérarchie, ou au contraire demandes de suivi abusif),
  • isolement professionnel (et parfois personnel aussi).

http://www.inrs.fr/risques/teletravail-situation-exceptionnelle/ce-qu-il-faut-retenir.html

A cela s’ajoutent les problèmes liés au fait que le confinement s’est fait dans l’urgence et sans véritable préparation :

  • environnement défavorable au travail
  • Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) dus au matériel de bureau inadapté
  • matériel informatique inapproprié
  • problèmes de connexion (à Internet, au VPN, aux logiciels)
  • manque de documents (qui sont restés au bureau)
  • mise en place assez longue de l’organisation, des outils...

Et enfin dû au stress de la situation de confinement

  • difficultés de concentration
  • difficultés de sommeil
  • solitude ou promiscuité

Analyses des réponses au questionnaire

Quantitative
80% des personnes qui sont en Travail à Distance souhaitent pouvoir y rester pour des raisons de sécurité sanitaire.

La moitié des personnes qui sont en Travail à Distance et qui ne souhaitent pas continuer sont des personnels de laboratoire. Plusieurs proposent de ne revenir que quelques jours par semaine.

La moitié des personnes qui sont en Autorisation Spéciale d’Absence et qui souhaitent revenir sur leur lieu de travail sont des personnels de bibliothèque, qui n’ont pas de tâches télétravaillables.

Parmi les répondants qui ne souhaitent pas revenir sur site, les raisons sont :

  • risques dans les transports publiques
  • risques sur le site
  • prise en charge des proches

Qualitative

Parmi les répondants qui souhaitent revenir sur leur lieu de travail, plusieurs précisent que c’est pour retrouver des conditions de travail plus sereines, aussi bien matérielles (bureau, chaises, ordinateurs, connexion, outils) qu’intellectuelles (tranquillité, séparation famille/travail, relation avec les collègues).

A la question ouverte "Comment cela se passe-t-il pour vous ?", peu de personne répondent "mal", mais les commentaires sont rarement positifs. Même si globalement les travailleurs ne se plaignent pas, ils ne sont clairement pas dans des situations idéales de travail.

Plusieurs font part de leur malaise par rapport aux collègues ou à leur hiérarchie, car leur travail n’était pas à la hauteur. Leur conscience professionnelle est touchée.
Certains s’inquiètent de reproches à leur retour.
D’autres s’étonnent du manque de cadrage ou de soutien de ce temps de travail si particulier.

Il apparaît que de nombreuses personnes souhaitent être informées officiellement de leur situation administrative (Autorisation Spéciale d’Absence ou Travail à Distance).

Contexte

La mise en place du télétravail à l’université était en cours, avec une période expérimentale concernant une cinquantaine de personnes. La dernière réunion du groupe de travail, en février, constatait que l’établissement n’était pas prêt pour une généralisation du dispositif à la rentrée prochaine, alors même que le télétravail officiel ne concerne normalement que 3 jours par semaine maximum.
La pandémie nous a donc précipité très rapidement dans des conditions de travail exceptionnelles, auxquelles personne n’était préparé.
Si l’université a proposé rapidement des solutions informatiques, rien n’a été fait sur l’encadrement du Travail à Distance et la prise en compte des risques liés. Nos demandes et nos propositions d’encadrement du travail à distance lors des "CHSCT Covid" ont été déclinées à plusieurs reprises. Il est urgent de s’en occuper, d’autant que le Travail à Distance restera la règle encore au-delà du 2 juin, et que le questionnaire révèle que tous les risques recensés du télétravail sont devenus des réalités pour nombre d’entre nous.

Revendications

Bienveillance à tous les niveaux

  • pas de contrôle abusif de l’activité, de pression
  • neutralisation de cette période dans l’évaluation du travailleur
  • information officielle sur la situation de l’agent (et les conséquences éventuelles sur ses congés ou carrière)

Nous rappelons que le retour en présentiel est basé sur le volontariat et que le travail à distance reste la règle (AMU INFO - Spécial COVID19 - n°11 https://www.univ-amu.fr/node/3722

Prise en compte des risques du Travail à Distance

  • mise en place d’un Registre Santé Sécurité au Travail dédié aux travailleurs à distance
  • adoption d’une charte du Travail à Distance : sur la base par exemple de celle proposée par la CGT de l’Université d’Aix-Marseille https://nextcloud.fercsup.org/index.php/s/LWxyinJ4n7qj2RR
  • formation des encadrants
  • formation des télétravailleurs

Prise en compte des frais supplémentaires

  • surcoûts de connexion,
  • surcoûts d’équipement
  • surcoûts d’impression

Bien cordialement,
Le syndicat CGT FERC Sup de l’Université d’Aix-Marseille

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition