Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Occitanie > CGT-UT2J • Université Toulouse Jean Jaurès

Les infos du syndicat CGT FERC Sup de l’Université Toulouse Jean Jaurès.

Liaisons n° 387 • 29 avril 2015

mercredi 29 avril 2015

Sommaire du numéro 387 du bulletin LIAISONS de la CGT-UTM

  • Élections CNESER du 28 mai 2015
  • ATTENTION Note Mobilité Interne : RESTONS VIGILANTS !
  • Le CHSCT n’est pas une instance de résolution des problèmes d’hygiène et de sécurité et relatifs aux conditions de travail, mais une instance d’alerte et d’interpellation du chef d’établissement.
  • RIFSEEP un nouveau régime indemnitaire encore plus inégalitaire !
  • Des études et des analyses édifiantes publiées par l’Observatoire des Inégalités
  • LE 1er MAI : PROLONGEONS LA MOBILISATION DU 9 AVRIL !

- Télécharger LIAISONS n° 387 du 29 avril 2015

EXTRAITS

- ATTENTION Note Mobilité Interne : RESTONS VIGILANTS !
Au contraire du SGEN, un syndicalisme de chef de service qui n’a de cesse que vouloir toujours plus individualiser les carrières pour mieux « inciter » à l’effort, la mobilité interne ne doit pas être l’occasion de mettre en place des jurys parallèles à la CPE. Le statut de la Fonction publique garantit la mobilité sur les postes de même corps et grade. Ne conditionnons pas cette garantie à des jurys ou des procédures de mobilités fondés sur des évaluations individuelles !

- Le CHSCT n’est pas une instance de résolution des problèmes d’hygiène et de sécurité et relatifs aux conditions de travail, mais une instance d’alerte et d’interpellation du chef d’établissement.
Le rôle du CHSCT n’est pas de résoudre les problèmes mais de mettre à jour les difficultés et les dysfonctionnements susceptibles de mettre en danger la vie, la sécurité ou la santé physique ou morale des personnels et de demander au président de l’université, de prendre toute disposition permettant d’y remédier. Selon les textes en vigueur, et notamment la directive européenne UE 89, le seul responsable de la santé et de la sécurité de tous les personnels travaillant dans l’établissement, qui a une obligation de résultats, non dérogatoire, c’est le chef d’établissement et personne d’autre, en l’occurrence le président de l’université. La sécurité et la santé des personnels ne se négocie pas. Nous, la CGT, nous siégeons au CHSCT pour nous adresser au président et lui demander de respecter ses obligations, pas pour nous substituer à lui.

- Des études et des analyses édifiantes publiées par l’Observatoire des Inégalités
Site Internet : www.inegalites.fr

L’impact de la crise sur les niveaux de vie des catégories sociales
L’Observatoire des inégalités montre que la crise ne touche pas de la même manière toutes les catégories sociales. Les familles monoparentales comme les salariés les moins qualifiés sont plus durement touchés que le reste de la population. Ce sont des situations extrêmement fragiles et difficiles que vivent une partie de nos collègues de travail. Les politiques actuelles d’individualisation fragilisent encore plus les salariés les moins payés en valorisant trop souvent les salariés les plus qualifiés.
Plus que jamais, restons attentifs, bienveillants et solidaires envers tous nos collègues, sachons construire du collectif car seules les luttes des salariés permettront de faire valoir leurs intérêts !!

NOUS DISONS NON À L’INDIVIDUALISME, OUI À LA SOLIDARITÉ

Depuis 2007 nous subissons une perte de pouvoir d’achat de 9%, comme l’affirme le Ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin. Sur 10 ans, avec un même calcul, la baisse de pouvoir d’achat est même de 13%. Le pouvoir d’achat des fonctionnaires est plombé par les faibles augmentations du point d’indice dans les années 2000, puis carrément son gel depuis juillet 2010. Depuis cette date, c’est "zéro augmentation générale", alors que l’inflation a elle progressé de 6%.
Par ailleurs, selon la note du 3 novembre 2014 de « l’Observatoire des inégalités », il y a deux France, d’un côté celle du progrès avec des revenus qui augmentent et des conditions de vie qui s’améliorent et de l’autre le décrochage par le bas des catégories populaires.

« Les revenus des plus défavorisés diminuent désormais, du jamais vu depuis les années 1970. Il s’agit d’un tournant historique. L’enrichissement d’une partie des "super-riches" a été considérable, mais le problème de la France aujourd’hui n’est plus là, c’est un fossé croissant entre les catégories populaires et les couches aisées au sens large, qui se creuse. »`

En résumé : les riches continuent de s’enrichir et les plus pauvres s’appauvrissent !!

NOUS DISONS NON À L’AUSTERITÉ, OUI AU PROGRÈS SOCIAL
Les manifestants lors de la journée du 9 avril ont exprimé massivement avec enthousiasme et détermination leurs exigences revendicatives en matière de salaire et de pension, d’emploi, d’amélioration des conditions de travail et de la protection sociale, mais aussi pour un développement des services publics qui réponde aux besoins des populations. Ils ont donc clairement affiché leur opposition aux politiques d’austérité conduites par le gouvernement et inspirées par le patronat, MEDEF en tête. Gouvernement et patronat doivent entendre le message et les exigences sociales exprimées.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition