Menu ☰

Accueil > Syndicats > Normandie > Université et INSA Rouen

jeudi 15 octobre 2020

Blog du syndicat CGT université et INSA Rouen

COVID-19 : une prime injuste pour diviser et opposer les personnels !

Publié le 14 mai 2020, le décret n° 2020-570 instaure une prime en direction des personnels de la Fonction publique soumis à des sujétions exceptionnelles pour assurer la continuité des services publics dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire déclaré par l’article 4 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 : la prime COVID. L’établissement a été attributaire d’une somme de 80 460 €. La prime apparaîtra dans le traitement indemnitaire du mois d’octobre pour certains.

La présidence a souhaité se démarquer des recommandations du Ministère pour proposer une répartition la plus large possible. Ainsi, après consultation des chef·fes de service, 196 agents correspondant à seulement 1/4 des effectifs BIATSS recevront la prime dont 69 en catégorie A, 62 en catégorie B et 65 en catégorie C.

Pourtant annoncée aux syndicats début juillet, force est de constater que la présidence est revenue sur son intention d’atteindre en priorité les salaires les plus faibles. En outre, après la suppression de jours de RTT, c’est la double peine pour une large majorité d’agents BIATSS considérés comme déméritants. On peut également regretter le poids décisionnaire attribué aux chef·fes de service. Leurs appréciations sur la quantité de travail effectué par les agents est un facteur d’inégalités.

Le caractère injuste et discriminatoire du dispositif imposé par le Ministère persiste. L’enveloppe financière attribuée ne permet pas de prendre en compte l’investissement professionnel des personnels qui a permis d’assurer la continuité de service public.

Pour contacter la CGT Université & INSA de Rouen ou se syndiquer : sees-cgt@univ-rouen.fr

Au bout de ce lien, le site de la CGT Université & INSA Rouen.