Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Nord-Pas-de-Calais-Picardie > Université Lille

CGT - Université de Lille

Remerciements - Elections des Conseils Centraux de l’EPEX

mardi 16 novembre 2021

Chères et chers collègues, 

La CGT Université de Lille tient à féliciter sincèrement toutes celles et ceux qui en exerçant leur droit de vote ont contribué à faire vivre la démocratie universitaire. Celle-ci, quoi que mise à mal par les réformes et restructurations succesives des dernières années, demeure pour l’instant une réalité, à condition de se donner la peine de faire entendre sa voix et respecter ses droits. 

La CGT remercie donc naturellement et chaleureusement toutes celles et ceux d’entre vous qui ont fait le choix de soutenir l’alternative proposée par les listes de l’intersyndicale CGT-FSU-SUD. Alors que l’on voulait nous faire croire à un match plié d’avance et à un EPEX qui ferait globalement consensus, les résultats montrent un tout autre paysage. L’excellent score des listes Alternative à l’EPEX dans tous les collèges montre bien que beaucoup d’entre vous comptent encore sur des représentants capables de porter en toute indépendance une voix différente.

Les listes Alternative à l’EPEX arrivent en tête des collèges B et BIATSS dans les trois conseils centraux et nos listes collège A ont recueilli deux fois plus de voix qu’en 2017.

Nous serons grâce à vous, plus forts pour revendiquer l’amélioration de nos conditions de travail et construire sur le long terme une politique nationale cohérente, soucieuse de l’intérêt collectif, respectueuse de chacune et chacun et indépendante de l’influence d’intérêts par trop particuliers.

Au conseil d’administration ce sont 6 élus (1 élu BIATSS, 4 élus collège B, 1 élu collège A) au lieu de 4 pour faire entendre votre voix. En conseil scientifique, malgré la réduction du nombre d’élus (de 16 à 10 pour les collège A et B), le nombre de nos élus passe de 5 à 6. En commission de la formation et de la vie universitaire, nos listes comptent désormais 4 élus au lieu de 3.

Les élections sont terminées mais le combat pour la démocratie universitaire continue !

Au Conseil d’Administration : 1 élu pour 116 électeurs du collège A ; 1 élu pour 281 électeurs du collège B ; 1 élu pour 633 électeurs du collège BIATSS.

Bien entendu la prime majoritaire pour les collèges A et B dégrade encore la représentativité. Ainsi avec 60 % des suffrages exprimés, la liste Élan collège A remporte 75 % des sièges. En collège B, notre liste Alternative remporte la moitié des sièges pour 40 % des suffrages exprimés.

Par ailleurs, le nombre de personnalités extérieures (15 sur 44 membres) va verrouiller la majorité en vue de l’élection du Président. Il n’est donc plus besoin dans l’EPE de gagner la prime majoritaire dans les deux collèges A et B et on comprend assez rapidement l’enjeu stratégique que représentait les électeurs du collège A, d’autant plus faciles à convaincre qu’ils sont moins nombreux. 

De manière corollaire, la multiplication des listes dans le collège BIATSS n’est que la conséquence d’une stratégie à peine masquée visant à disperser les voix pour accroitre encore un peu plus ce déséquilibre de représentativité. Ce sentiment de ne pas être représenté n’est sans doute pas étranger à la participation plus faible (53%) des collègues BIATSS pour ces élections. Cette situation n’est évidemment pas nouvelle mais elle est la conséquence directe et dans la droite ligne des politiques menées depuis la LRU. Ces mêmes politiques qu’accompagnent avec une complaisance plus ou moins assumée les présidences des universités qui croient encore béatement qu’en jouant aux bons élèves, elles parviendront à tirer les marrons du feu … parce qu’il n’y aurait pas d’autre alternative.

Ne nous y trompons pas, l’EPE n’est pas un but en soi. il n’est qu’une étape dans la destruction méticuleuse du système public d’enseignement supérieur et de recherche organisée sciemment depuis près de 20 ans par les gouvernements successifs. Proposer une alternative à l’EPE est encore moins un objectif ultime : ce n’est qu’une étape pour la reconstruction d’une vraie ambition collective au service de toutes et tous. 

Alors encore une fois merci à toutes et tous de nous avoir fait confiance lors de ces élections, et surtout pour les 5 ans à venir. Et si vous pensez que nous pourrions faire plus et mieux, n’hésitez surtout pas à nous rejoindre. Car contrairement aux appels à projets dont on nous abreuve, plus nous serons nombreux plus on gagnera. 

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition