Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 9 • Dauphine

Les infos du syndicat CGT FERC Sup de l’Université Paris 9 - Dauphine

Onfray à Dauphine - L’université n’a pas à donner de caution à l’extrême droite !

lundi 22 novembre 2021

La CGT Dauphine est signataire de la lettre ouverte suivante qu’elle a diffusé à l’ensemble des personnels de l’université :

L’université n’a pas à donner de tribune ni de caution à l’extrême droite !

Le 16 novembre 2021, l’association Dauphine Discussion Débat a reçu Michel Onfray en salle Aron. L’association s’est même targuée sur les réseaux sociaux d’avoir "l’honneur" de le recevoir.

Mais ce n’est pas un honneur de faire entrer les idées de l’extrême droite dans une université. C’est une honte et c’est en outre une erreur, car cela leur confère une légitimité académique.

L’université n’a pas à offrir de tribune à l’extrême droite qui en a bien assez aujourd’hui. Rappelons que Michel Onfray défend aujourd’hui des thèses d’extrême droite, mêlant islamophobie, misogynie et climato-scepticisme. Il a récemment indiqué qu’il « n’exclu[ait] pas » de voter pour Éric Zemmour (à condition que ce dernier modifie son programme social). Et il dirige actuellement une revue, au nom cyniquement emprunté de « Front populaire », alors que le programme proposé est ouvertement réactionnaire et xénophobe. Le soutien que lui apportent Marine Le Pen, mais aussi des médias comme Valeurs actuelles ou Causeur sont explicites. Et les commentaires des lecteurs de ce média ne laissent aucun doute sur les orientations violemment racistes de l’audience.

Nous estimons que notre lieu de travail, censé être également un lieu de savoir, n’a pas à abriter ces idées nauséabondes, ni a fortiori à leur donner une tribune, et ce faisant, de la légitimité et de la visibilité.

C’est pourquoi certain·e·s d’entre nous ont souhaité afficher dans l’université des citations de Michel Onfray (reproduites à la fin de ce texte), afin de rendre visibles ses positions les plus scandaleuses. Ces affiches ont été systématiquement arrachées par les membres de l’association, qui ont avancé certains arguments, auxquels nous souhaitons rapidement répondre :

  • Non, les idées d’extrême droite ne sont pas des idées comme les autres. L’association se réfugie derrière la liberté d’expression (qui sert bien les intérêts de l’extrême droite ces derniers temps) et estime que toutes les idées méritent d’être représentées. Mais elle établit une symétrie mensongère en mettant à égalité toutes les tendances politiques. Nous rappelons que le racisme et la xénophobie sont punis par la loi.
  • Oui, il y a un contexte qui donne du sens à vos actions. Recevoir des orateurs d’extrême droite dans une période où ces idées monopolisent le débat médiatique et politique, cela vous donne une responsabilité, que vous ne pouvez esquiver. On peut en outre s’interroger sur l’intérêt de se faire le porte-voix de ces discours qui sont déjà énormément diffusés.
  • Non, vous ne pouvez pas décider seuls des modalités du débat. Quelle ironie de défendre le débat à tout prix tout en retirant des affiches qui viennent questionner votre action ! Le débat n’est pas seulement celui que vous organisez, sur le modèle des débats télévisés dont sont saturés les médias. Le débat, c’est aussi le désaccord et la contestation. Et le fait que vous ayez réduit au silence cette contestation met au jour votre hypocrisie en la matière.

Nous interpellons donc l’association Dauphine Discussion Débat, mais aussi la présidence et les services concernés de l’Université, sur la venue de Michel Onfray.

Nous interpellons également l’ensemble des étudiant·e·s et personnels de Dauphine sur un sujet sensible, dans un moment politique déterminant.

Nous ne laisserons plus l’extrême droite accueillie avec les honneurs dans notre université.

***********************

Les citations :

« La question que l’on devrait pouvoir poser, sans être assimilé à Marine Le Pen, c’est : est-ce qu’il y a une différence de nature entre un musulman pacifique et un terroriste, ou une différence de degré ? » Michel ONFRAY, (France 2, 17 janvier 2015)

« Je souscris absolument à tout ce que vous dites historiquement. Vous êtes toujours impeccable historiquement. » Michel ONFRAY fait des courbettes à Éric ZEMMOUR (CNews, mai 2020)

« Si Éric Zemmour avance sur le terrain social, je n’exclurai pas de voter pour lui » Michel ONFRAY s’apprête à voter pour l’extrême-droite (CNews, 23 octobre 2021)

« Il travaille, il lit les livres dont il parle, il n’insulte pas, il ne méprise pas, il est cultivé, il connaît l’Histoire, il est courtois, ce qui en fait un personnage unique dans le milieu médiatique : il est un interlocuteur avec lequel ce qui faisait le génie français, je pense aux débats dans les salons littéraires d’avant 1789, est encore possible. » Michel ONFRAY séduit par Éric ZEMMOUR (Le Point, 7 juin 2020)

“Il suffit qu’une centaine de tribus de ces zones perdues refuse le confinement pour que la totalité du confinement ne serve plus à rien pour le reste des Français. Les territoires perdus de la République qui refusent le confinement perdent la République toute entière : ils le savent bien, ils le veulent bien, puisque c’est leur projet...", Michel ONFRAY, sur son blog, 23 mars 2020.

« Vous avez un tas d’enfants à qui on explique à l’école qu’il faut apprendre à lutter contre le réchauffement climatique, qu’il faut pratiquer le tri sélectif, qu’il faut économiser la planète, qu’il faut manger moins de viande. Quand vous me parlez des jeunes aujourd’hui, j’y vois plutôt l’effet d’un endoctrinement » Michel ONFRAY (CNews, juin 2020)

« Le philosophe que j’essaie d’être pense en termes de longue durée et vous savez bien qu’il y a eu des réchauffements climatiques, des refroidissements climatiques alors que les hommes n’étaient même pas sur la planète. » Michel ONFRAY, climatosceptique aussi (CNews, juin 2020)

« Elle fait songer à ces poupées en silicone qui annoncent la fin de l’humain et l’avènement du posthumain. Elle a le visage, l’âge, le sexe et le corps d’un cyborg du troisième millénaire : son enveloppe est neutre. Elle est hélas ce vers quoi l’Homme va. » Michel ONFRAY, et son mépris sexiste pour Greta THUNBERG (sur son blog, 23 juillet 2019)

« Mon Chéri, je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé en prison et luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu’au plus profond – si tu me permets l’expression… », Michel ONFRAY homophobe et raciste (sur son blog, octobre 2018)

En bonus, une vidéo d’une déclaration surréaliste de Michel Onfray sur le réchauffement climatique dans laquelle il est question du cosmos, de mécanique quantique, d’ondes gravitationnelles et de mouvement brownien.

Et pour finir, un des trois extraits des déclarations de Michel Onfray lors du débat à Dauphine, que l’association Dauphine Discussion Débat a jugé bon de tweeter : « Rousseau a 15 ans d’âge mental » (16 novembre 2021)

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition