Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève pour le 10 décembre 2020

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 8 • Vincennes-Saint-Denis > Paris 8 • Communiqués 2019-2020

Communiqués de la CGT FERC Sup Paris 8 (année 2019-2020).

Paris 8 • Une chaîne humaine contre les violences policières

mardi 12 mai 2020

Dans la nuit du 19 au 20 avril, plusieurs quartiers populaires ont connu des nuits de révolte. La veille au soir, un homme a failli perdre sa jambe à Villeneuve-la-Garenne après une violente tentative d’interpellation policière et c’est bien cela qui a mis le feu aux poudres.

C’est ainsi que commence l’appel « La colère des quartiers populaires est légitime ». Dans les quartiers populaires en particuliers, les violences policières n’ont pas subit de confinement.

C’est pourquoi nous avons appelé à une chaîne humaine contre les violences policières dans les quartiers populaires, le 11 mai, jour du « déconfinement ».

Nous sommes loin de prendre les règles sanitaires du déconfinement à la légère et il n’était bien entendu pas question de se rassembler sans prendre de précaution ni faire attention aux distances de sécurité. C’est pourquoi l’idée d’une chaîne humaine nous a paru adaptée… Mais la police a décidé de nous nasser (!) devant la mairie de l’Île Saint-Denis.

Quoi qu’il en soit, il nous semblait important d’être signataire de cet appel en tant que syndicat de lutte de l’Université Paris 8. En effet, nous sommes implantés au cœur de la Seine-Saint-Denis. Nos étudiant·es notamment subissent de plein fouet les violences policières : en tant qu’habitant·es des quartiers populaires, mais aussi en tant que population précaire, en tant que racisé·es (en 2018–2019, notre université compte 29% d’étudiant·es étranger·es, 25% d’extra-communautaire), et en tant que femmes (la même année, nous avions 64% d’étudiantEs).

Sur place, les mots d’ordre étaient simples : « stop aux techniques d’immobilisations mortelles », « non au LBD », « destitution des flics récidivistes », « Castaner démission ». Et bien sûr, des appels à la gratuité des masques.

Quelques photos

Une chaîne inhumaine empêche la chaîne humaine.
Le drapeau de la FERC Sup, présent au rassemblement.
Un militant de la CGT FERC Sup Paris 8 présent au rassemblement, équipé de son masque.

CGT FERC Sup Paris 8, le 12 mai 2020.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition