Menu ☰

Accueil > Syndicats > Bretagne > Université Rennes 2

jeudi 14 avril 2022

Université Rennes 2

COMMUNIQUÉ : La CGT et le SNPTES pour une revalorisation équitable et impartiale des primes BIATSS à l’université Rennes 2

Communiqué intersyndical

La CGT et le SNPTES pour une revalorisation équitable et impartiale des primes BIATSS à l’université Rennes 2

Depuis le début, notre position demeure constante : nous sommes opposés à l’individualisation des rémunérations. Partant de ce principe, nous nous élevons contre la proposition de la direction d’individualiser les primes selon des groupes, car nous trouvons ce système injuste.

Outre l’individualisation des rémunérations, la campagne de revalorisation des primes proposée par la direction nous inquiète sur un certain nombre de points :

  • Les classements proposés reposent sur les fiches de poste or, de l’aveu même de la direction, celles-ci ne sont souvent pas à jour.
  • La cartographie des emplois et des fonctions n’a pas été présentée au comité technique.
  • Les critères proposés par la direction avantagent les carrières administratives au détriment des carrières techniques et bibliothèques.
  • Cette proposition d’individualisation risque de provoquer des tensions inutiles entre les personnels dans notre établissement. Elle risque aussi de briser les collectifs de travail.
  • Les collègues de catégorie A sont oubliés de cette campagne de revalorisation, avec des revalorisations imperceptibles proposées à partir de 0,52 € brut par mois !

Le résultat de cette proposition sera forcément injuste et rompt de fait l’obligation d’impartialité.

En tant qu’élus syndicaux, nous participons à ces groupes de travail pour nous assurer que l’égalité de traitement soit respectée et pour veiller à des critères équitables.

Rappelons que les collègues les moins rémunérés à Rennes 2 sont les agents BIATSS de catégorie B et C, notamment les contractuels. Rappelons également que ces collègues, souvent précaires, subissent TOUS de plein fouet la crise, l’augmentation du coût de la vie et la perte du pouvoir d’achat. Rappelons aussi que le SMIC rattrape chaque année les bas salaires des catégories B et C, avec pour effet préoccupant un tassement salarial entre les grilles des agents des catégories B et C. Rappelons enfin que cette revalorisation du régime indemnitaire repose essentiellement sur la non-création de postes à l’université Rennes 2, situation historique ! La direction profite de l’enveloppe de 300 K€ dégagée par cette situation pour mettre en place un système injuste qui individualise les primes avec des montants très inégalitaires.

Dans ce contexte, nous dénonçons le caractère injuste du système proposé par la direction et nous demandons une revalorisation égalitaire des primes pour TOUS les personnels de la même catégorie, comme c’est d’ailleurs le cas à Rennes 1. Notre contre-proposition présentée au comité technique du mardi 12 avril 2022, que vous trouverez également en pièce jointe, vise à revaloriser de manière équitable l’ensemble des personnels BIATSS (1 200 € par an pour tous les agents de catégorie C, 600 € par an pour les B et 150 € par an pour les A).

Les élu·e·s CGT et SNPTES appellent donc à une revalorisation prioritairement pour tous les agents des catégories C et B, mais aussi à une revalorisation égalitaire. Ils refusent d’approuver ces classements au mérite dans des groupes, terreau fertile de l’arbitraire et du favoritisme (véritable usine à gaz) et revendiquent un traitement équitable et impartial entre les agents.

Nous vous convions à une réunion intersyndicale le jeudi 12 mai à 10h (le lieu sera communiqué ultérieurement) pour vous expliquer en détail notre position et en débattre si vous le souhaitez. Cette réunion rentre dans le dispositif de l’heure mensuelle d’information syndicale : tous les personnels sont autorisés à y participer.

Vos élus CGT et SNPTES

—