Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Université de Grenoble

Syndicat CGT Université de Grenoble

Élections des représentant·es doctorant·es : la CGT en force !

mardi 7 décembre 2021

Du 23 au 25 novembre avaient lieu les élections pour renouveler les élu-es doctorant-es et étudiant-es dans les conseils centraux de l’UGA. A la CGT nous avons présenté des listes doctorant-es pour le Conseil d’Administration (CA) et pour la Commission Recherche (CR). Le CA est décisionnaire sur toutes les questions liées à la politique ou l’administration de l’université et il vote le budget de l’UGA chaque année. C’est par exemple là où se vote la « trajectoire financière » qui vise à supprimer plus de 250 postes d’ici 2028. La CR est saisie des sujets liés à la recherche à l’UGA, notamment les recours de doctorant·es dont la ré-inscription est refusée.

Pour nous, être élu-es dans ces conseils c’est une façon de défendre nos conditions de thèse mais aussi d’obtenir des informations sur la politique de l’UGA pour ensuite en discuter avec les doctorant-es. Nous avions déjà des élu-es dans ces conseils lors du précédent mandat et nous en tirons un bilan positif dans notre capacité à nous opposer aux politiques d’austérité et libérale de la présidence de l’UGA, mais aussi pour porter des revendications propres au doctorat : mensualisation des vacations, financement des prolongations Covid, modification du CSI pour ne plus qu’il soit instrumentalisé pour licencier des doctorant-es, etc.

Cette fois encore nous emportons la majorité des sièges : 1 siège au CA (sur 1 siège) et 4 à la CR (sur 6 sièges) ! Cela témoigne que notre discours trouve un écho chez les doctorant-es. La CGT avec ces nouveaux·elles élu·es continuera donc à être le caillou dans la chaussure du président en luttant dans les conseils et dans les mobilisations pour une université 100% publique et émancipatrice. Les doctorant·es sont aux premières loges des conséquences de l’austérité à la fac : ils sont à la fois étudiant-es et personnels, en contrat court (parfois non-financé), avec une concurrence débridée pour obtenir un poste permanent, et assurent une partie des cours de la fac en TD et TP (voir la totalité de ces cours des certaines UFR).

Les résultats des élections nous donnent une force supplémentaire pour mener nos luttes. Par contre, nous sommes conscient-es que notre présence au CA et à la CR de l’UGA ne changera pas la face de l’Université. Nos revendications ne seront mise en place que sous la pression de fortes mobilisations des étudiant-es et des personnels !

Élections étudiantes : majorité aux élu·es d’opposition à l’austérité

En même temps que ces élections dans les collèges doctorant·es, des élections étudiantes avaient lieu pour les conseils centraux UGA : conseil d’administration (CA) et commission formation et vie universitaire (CFVU).

Les résultats sont sans appel : ce sont les listes Unef-UEG-Solidaires, soit les listes d’opposition à la politique de la présidence de l’UGA et notamment à la politique d’austérité, qui sont maintenant majoritaires dans les collèges étudiant·es.

Les étudiant·es ont massivement voté contre l’austérité et les suppressions de postes !

Au CA, la liste Unef-UEG-Solidaires a obtenu 51,1 % des voix (3 sièges), la FAGE 39,5% (2 sièges).

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition