"Pour un Service public national d'Enseignement supérieur et de Recherche laïque, démocratique et émancipateur"

Menu ☰

Accueil > Personnels > Grilles indiciaires d’évolution des carrières des PRCE (professeurs certifiés (...)

vendredi 8 juillet 2022

Grilles indiciaires d’évolution des carrières des PRCE (professeurs certifiés ou professeur de Lycée professionnel affectés à l’université)

(Page mise à jour le 8 août 2022.)

Les grilles tiennent compte de la revalorisation —notablement insuffisante— de +3,5% du point d’indice au 1er juillet 2022. Mais le point d’indice a perdu entre 20% et 25% de sa valeur depuis l’an 2000, et l’inflation continue de grimper : +6,1% en 1 an (chiffre INSEE, estimation pour juillet 2022) !

Brochure PRAG - PRCE

La brochure PRAG - PRCE de la CGT FERC Sup est disponible (format pdf, printemps 2022).

Les salaires ou plus précisément les traitements, par échelon ou indice

Lecture du tableau : dans la grille PRCE CN, il faut 26 ans d’ancienneté pour atteindre le 11ème et dernier échelon (indice 673). Le ou la collègue est alors payé 3264€ bruts mensuels, ce qui correspond à 1,94xSMIC (SMIC=1678,95€ brut, valeur au 1er août 2022). Le premier échelon est à 13% au-dessus du SMIC.

Professeur certifié Classe Normale
Ech.INMBrut (€)DuréeAnciennetéx SMIC
11ème 673 3 264 Terminal 26 ans 1,94
10ème 629 3 051 4 ans 22 ans 1,82
9ème 590 2 862 4 ans 18 ans 1,70
8ème 557 2 701 3,5 ans 14,5 ans 1,61
7ème 519 2 517 3 ans 11,5 ans 1,50
6ème 492 2 386 3 ans 8,5 ans 1,42
 5ème 476 2 309 2,5 ans 6 ans 1,38
4ème 461 2 236 2 ans 4 ans 1,33
3ème 448 2 173 2 ans 2 ans 1,29
2ème 441 2 139 1 an 1 an 1,27
1er 390 1 892 1 an 1,13
Professeur certifié Hors Classe
INMBrut (€)DuréeAnciennetéx SMIC
7ème 821 3 982 Terminal 15 ans 2,37
6ème 806 3 909 3 ans 12 ans 2,33
 5ème 763 3 701 3 ans 9 ans 2,20
4ème 715 3 468 2,5 ans 6,5 ans 2,07
3ème 668 3 240 2,5 ans 4 ans 1,93
2ème 624 3 026 2 ans 2 ans 1,80
1er 590 2 862 2 ans 1,70
Professeur certifié Classe Exceptionnelle
Ech.INMBrut (€)DuréeAnciennetéx SMIC
HEA3 972 4 714 Terminal 11,5 ans 2,81
HEA2 925 4 486 1 an 10,5 ans 2,67
HEA1 890 4 317 1 an 9,5 ans 2,57
4ème 830 4 026 3 ans 6,5 ans 2,40
3ème 775 3 759 2,5 ans 4 ans 2,24
2ème 735 3 565 2 ans 2 ans 2,12
1er 695 3 371 2 ans 2,01

Avancement d’échelon

Depuis 2017-2018, les modalités ont changé avec la réforme PPCR. Plus de notation, mais des rendez-vous de carrière sont proposés aux collègues promouvables (échelon 6 et 8) avec possibilité de réduction d’un an du temps de passage de ces échelons.

Passage à la hors classe

Le PPCR a réformé le passage à la hors classe et a créé une classe exceptionnelle.
Pour ces deux possibilités d’évolution, les collègues ont aussi des rendez-vous de carrière qui conditionnent les passages de classe. Voir les conditions sur la page des PRAG.

Nous revendiquons l’intégration des grilles hors classe et classe exceptionnelle dans la grille de classe normale. L’objectif étant d’assurer à tous les collègues un déroulement de carrière plus favorable et dans l’équité.

Reclassement

Vous êtes reclassé a minima à l’échelon correspondant à l’indice égal ou supérieur à celui détenu avec conservation de l’ancienneté acquise. Si cette ancienneté permet d’accéder à l’échelon supérieur, le reclassement est alors prononcé a minima à cet échelon sans report d’ancienneté. Voir le décret pour plus de détails.

Congés : maladie, maternité, et autres

Voir notre article consacré aux congés des enseignants, notamment les spécificités liés au congés maternité et maladie. Des décharges de service de droit sont accordées pour naissance quelle que soit la date de l’accouchement (idem pour l’adoption). Elles sont au moins égales à un-demi service annuel.

Voir également les règles s’appliquant à tous les fonctionnaires (congés parentaux, de 3 jours pour naissance ou adoption, de paternité et d’accueil de l’enfant, parental, de présence parentale, de solidarité familiale, de proche aidant...).

Concernant les primes

Les PRCE touchent la PES (prime "statutaire"). Outre la faiblesse du traitement indiciaire, le niveau des primes est particulièrement bas.

Les PRCE ne sont pas concernés par le RIPEC (système de primes des EC, voir la page LPR).

La PES (Prime d’enseignement supérieur ) est versée à tous les PRCE.

Heures complémentaires

Les heures complémentaires (HC) représentant environ 4,18 heures de travail, elles sont rémunérées en-dessous du SMIC. La valeur des heures complémentaires étant calée sur le point d’indice, elle a été augmentée au 1er juillet 2022 de +3,5%. Cette revalorisation est insuffisante, mais vérifiez qu’elle est effective !

  • Cours magistral (hCM) : 64,26€ brut / hCM ;
  • Travaux dirigés (hTD) : 42,86€ brut / hTD ;
  • Travaux pratiques (hTP) : 28,55€ brut / hTP.
  • Notes :
    • Taux de conversion : 1hTD = 2/3hCM = 3/2hTP.
    • Ces rémunérations horaires sont indexées sur le point d’indice (cf. art. 3 de l’arrêté du 6 nov 1989).
    • Pour les EC fonctionnaires, les heures de TP sont comptabilisées comme des heures de TD dans leur service d’enseignement (i.e. 1hTP=1hTD en-dessous de 192hTD). Les heures de TP complémentaires (au-delà du service) sont rémunérées au taux ci-dessus (donc 1hTP vaut 2/3hTD au-dessus de 192hTD).
    • Pour certains personnels (ATER, etc.), les hTD et hTP ne sont pas comptabilisées de la même façon (y compris dans leur service). Ces incohérences injustes datent d’une revalorisation partielle de la comptabilisation des heures de TP (uniquement dans le service des EC), qui n’a pas été répercutée dans tous les textes et pour tous les personnels...
  • Références : Arrêté du 6 novembre 1989 fixant les taux de rémunération des heures complémentaires (voir aussi Bulletin officiel n° 25 du 13-07-2017).

Précisions, remarques, compléments

  • Ces traitements (ou salaires) sont calculés hors indemnité de résidence, supplément familial de traitement (SFT), mutuelle, primes, garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA), impôt sur le revenu (prélèvement à la source) ou autre.
  • Le brut évolue avec le point d’indice, qui évolue beaucoup moins vite que l’inflation... Le net évolue aussi en fonction des cotisations retraites, CSG, CRDS... Donc il baisse...
  • L’Indice Brut (IB) permet de déterminer à quel échelon doit être classé un agent dans un corps ou cadre d’emploi, en cas de changement de corps, de grade, de détachement, etc.
  • L’Indice Majoré (IM) est le point d’ancrage pour le calcul de la rémunération brute (salaire brut = indice majoré * valeur du point d’indice), mais aussi pour les indemnités, telles que le supplément familial de traitement, l’indemnité de résidence et la GIPA.
  • La correspondance entre ces deux indices est indiquée par le « barème A » du décret n° 82-1105 du 23 décembre 1982 relatif aux indices de la Fonction publique.
  • Plus d’informations sur le traitement indiciaire ou sur la rémunération principale

Références