"Pour un Service public national d'Enseignement supérieur et de Recherche laïque, démocratique et émancipateur"

Menu ☰

Accueil > Personnels > Grilles d’évolution des carrières des PRAG (professeurs agrégés affectés à (...)

vendredi 8 juillet 2022

Grilles d’évolution des carrières des PRAG (professeurs agrégés affectés à l’université)

(Page mise à jour le 8 août 2022.)

Les grilles tiennent compte de la revalorisation —notablement insuffisante— de +3,5% du point d’indice au 1er juillet 2022. Mais le point d’indice a perdu entre 20% et 25% de sa valeur depuis l’an 2000, et l’inflation continue de grimper : +6,1% en 1 an (chiffre INSEE, estimation pour juillet 2022) !

Brochure PRAG - PRCE

La brochure PRAG - PRCE de la CGT FERC Sup est disponible (format pdf, printemps 2022).

Les salaires ou plus précisément les traitements, par échelon ou indice

Lecture du tableau : dans la grille PRAG CN, il faut 26 ans d’ancienneté pour atteindre le 11ème et dernier échelon (indice 830). Le ou la collègue est alors payé 4026€ bruts mensuels, ce qui correspond à 2,40xSMIC (SMIC=1678,95€ brut, valeur au 1er août 2022). Le premier échelon est à 30% au-dessus du SMIC.

Professeur agrégé Classe Normale
Ech.INMBrut (€)DuréeAnciennetéx SMIC
11ème 830 4 026 Terminal 26 ans 2,40
10ème 800 3 880 4 ans 22 ans 2,31
9ème 757 3 671 4 ans 18 ans 2,19
8ème 710 3 444 3,5 ans 14,5 ans 2,05
7ème 659 3 196 3 ans 11,5 ans 1,90
6ème 618 2 997 3 ans 8,5 ans 1,79
 5ème 579 2 808 2,5 ans 6 ans 1,67
4ème 542 2 629 2 ans 4 ans 1,57
3ème 513 2 488 2 ans 2 ans 1,48
2ème 498 2 415 1 an 1 an 1,44
1er 450 2 183 1 an 1,30
Professeur agrégé Hors Classe
Ech.INMBrut (€)DuréeAnciennetéx SMIC
HEA3 972 4 714 Terminal 9 ans 2,81
HEA2 925 4 486 1 an 8 ans 2,67
HEA1 890 4 317 1 an 7 ans 2,57
3ème 830 4 026 3 ans 4 ans 2,40
2ème 800 3 880 2 ans 2 ans 2,31
1er 757 3 671 2 ans 2,19
Professeur agrégé Classe Exceptionnelle
Ech.INMBrut (€)DuréeAnciennetéx SMIC
HEB3 1067 5 175 Terminal 7,5 ans 3,08
HEB2 1013 4 913 1 an 6,5 ans 2,93
HEB1 972 4 714 1 an 5,5 ans 2,81
HEA3 972 4 714 1 an 4,5 ans 2,81
 HEA2 925 4 486 1 an 3,5 ans 2,67
HEA1 890 4 317 1 an 2,5 ans 2,57
1er 830 4 026 2,5 ans 2,40

Avancement d’échelon

Depuis 2017-2018, les modalités ont changé avec la réforme PPCR. Plus de notation, mais des rendez-vous de carrière sont proposés aux collègues promouvables (échelon 6 et 8) avec possibilité de réduction d’un an du temps de passage de ces échelons.

Passage à la hors classe

Le PPCR a réformé le passage à la hors classe et a créé une classe exceptionnelle.
Pour ces deux possibilités d’évolution, les collègues ont aussi des rendez-vous de carrière qui conditionnent les passages de classe.

Une note de service détaille chaque année la procédure pour l’avancement hors-classe, on la retrouve dans le bulletin officiel de l’éducation nationale.

Dans le supérieur, les chefs d’établissements doivent classer les collègues promouvable : très satisfaisant (moins de 20% des promouvables), satisfaisant et à consolider.
Les recteurs ensuite classent les collègues :

  • excellent (moins de 30% des avis - 145 points),
  • très satisfaisant (moins de 45 % des avis - 125 points),
  • satisfaisant (105 points) ou
  • à consolider (95 points).

Ces points "recteurs" se rajoutent à des points d’ancienneté attribués selon le tableau suivant :

Échelon et ancienneté dans l’échelon au 31 août Ancienneté théorique dans la plage d’appelPoints d’ancienneté
9+2 0 an 0
9+3 1 an 10
10+0 2 ans 20
10+1 3 ans 30
10+2 4 ans 40
10+3 5 ans 50
11+0 6 ans 60
11+1 7 ans 70
11+2 8 ans 80
11+3 9 ans 100
11+4 10 ans 110
11+5 11 ans 120
11+6 12 ans 130
11+7 13 ans 140
11+8 14 ans 150
11+9 et plus 15 ans et plus 160

La somme des points détermine les passages hors classe.

Passage à la classe exceptionnelle

Une note de service détaille le passage dans cette classe. Voir les détails dans la note pour vérifier votre promouvabilité, mais a minima tous les agrégés affectés dans le supérieur depuis plus de huit ans et qui sont au moins à l’échelon 2 de la hors classe sont promouvables.

Nombre de promus : la montée en charge sera progressive pour atteindre 10 % de l’effectif total en 2023. A partir de cette date, seul le départ en retraite des collègues en classe exceptionnelle libèrera des places pour de nouvelles promotions dans ce grade.

Campagne de promotionpourcentage de l’effectif total du corps à la classe exceptionnelle
2017 2,51 %
2018 5,02 %
2019 7,53 %
2020 8,15 %
2021 8,77 %
2022 9,39 %
2023 10 %

Il faut faire acte de candidature sur iprof.

Un avis littéral est émis par l’autorité auprès de laquelle vous exercez vos fonctions ou par le supérieur hiérarchique direct.
A partir de cet avis et du dossier iprof, le recteur classe les collègues. Les appréciations « Excellent » et « Très satisfaisant » ne sont attribuées qu’à un pourcentage maximum des candidatures recevables :

  • Excellent - 140 points
  • Très satisfaisant - 90 points
  • Satisfaisant - 40 points
  • Insatisfaisant - 0 points.

Ces points "recteurs" se rajoutent à des points d’ancienneté attribués selon le tableau suivant :

Échelon et anciennetéValorisation de l’ancienneté dans la plage d’appel(sauf avis insatisfaisant)
2e échelon hcl sans ancienneté 3
2e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 6
2e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 an et 1 an 11 mois 29 jours 9
3e échelon hcl sans ancienneté 12
3e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 15
3e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 an et 1 an 11 mois 29 jours 18
3e échelon hcl ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 11 mois 29 jours 21
4e échelon hcl sans ancienneté 24
4e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 jour et 11 mois 29 jours 27
4e échelon hcl ancienneté comprise entre 1 an et 1 an 11 mois 29 jours 30
4e échelon hcl ancienneté comprise entre 2 ans et 2 ans 11 mois 29 jours 33
4e échelon hcl ancienneté comprise entre 3 ans et 3 ans 11 mois 29 jours 36
4e échelon hcl ancienneté comprise entre 4 ans et 4 ans 11 mois 29 jours 39
4e échelon hcl ancienneté comprise entre 5 ans et 5 ans 11 mois 29 jours 42
4e échelon hcl ancienneté comprise entre 6 ans et 6 ans 11 mois 29 jours 45
4e échelon hcl ancienneté égale ou supérieure à 7 ans 48

La somme des points déterminera les promus.

On remarque qu’ici, l’avis du recteur sera très fortement prépondérant sur l’ancienneté. Seuls les collègues qui auront les meilleurs avis des établissements puis du rectorat auront une chance.

Nous revendiquons l’intégration des grilles hors classe et classe exceptionnelle dans la grille de classe normale (cela correspondrait à ce que les échelons A1, A2, A3, B1, B2 et B3 deviennent les échelons 12 à 16 de la grille de tous les agrégés). L’objectif étant d’assurer à tous les collègues un déroulement de carrière plus favorable et dans l’équité.

Reclassement

Vous êtes reclassé a minima à l’échelon correspondant à l’indice égal ou supérieur à celui détenu avec conservation de l’ancienneté acquise. Si cette ancienneté permet d’accéder à l’échelon supérieur, le reclassement est alors prononcé a minima à cet échelon sans report d’ancienneté. Voir le décret pour plus de détails.

Congés : maladie, maternité, et autres

Voir notre article consacré aux congés des enseignants, notamment les spécificités liés au congés maternité et maladie. Des décharges de service de droit sont accordées pour naissance quelle que soit la date de l’accouchement (idem pour l’adoption). Elles sont au moins égales à un-demi service annuel.

Voir également les règles s’appliquant à tous les fonctionnaires (congés parentaux, de 3 jours pour naissance ou adoption, de paternité et d’accueil de l’enfant, parental, de présence parentale, de solidarité familiale, de proche aidant...).

Concernant les primes

Les PRAG touchent la PES (prime "statutaire"). Outre la faiblesse du traitement indiciaire, le niveau des primes est particulièrement bas.

Les PRAG ne sont pas concernés par le RIPEC (système de primes des EC, voir la page LPR).

La PES (Prime d’enseignement supérieur) est versée à tous les PRAG.

Heures complémentaires

Les heures complémentaires (HC) représentant environ 4,18 heures de travail, elles sont rémunérées en-dessous du SMIC :

  • Cours magistral (hCM) : 61,72€ brut / hCM ;
  • Travaux dirigés (hTD) : 41,16€ brut / hTD ;
  • Travaux pratiques (hTP) : 27,42€ brut / hTP.
  • Notes :
    • Taux de conversion : 1hTD = 2/3hCM = 3/2hTP.
    • Ces rémunérations horaires sont indexées sur le point d’indice (cf. art. 3 de l’arrêté du 6 nov 1989).
    • Pour les EC fonctionnaires, les heures de TP sont comptabilisées comme des heures de TD dans leur service d’enseignement (i.e. 1hTP=1hTD en-dessous de 192hTD). Les heures de TP complémentaires (au-delà du service) sont rémunérées au taux ci-dessus (donc 1hTP vaut 2/3hTD au-dessus de 192hTD).
    • Pour certains personnels (ATER, doctorants, etc.), les hTD et hTP ne sont pas comptabilisées de la même façon (y compris dans leur service). Ces incohérences injustes datent d’une revalorisation partielle de la comptabilisation des heures de TP (uniquement dans le service des EC), qui n’a pas été répercutée dans tous les textes et pour tous les personnels...
  • Références : Arrêté du 6 novembre 1989 fixant les taux de rémunération des heures complémentaires (modifié, inchangé depuis février 2017, cf. Bulletin officiel n° 25 du 13-07-2017).

Précisions, remarques, compléments

  • Ces traitements (ou salaires) sont calculés hors indemnité de résidence, supplément familial de traitement (SFT), mutuelle, primes, garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA), impôt sur le revenu (prélèvement à la source) ou autre.
  • Le brut évolue avec le point d’indice, qui évolue beaucoup moins vite que l’inflation... Le net évolue aussi en fonction des cotisations retraites, CSG, CRDS... Donc il baisse...
  • L’Indice Brut (IB) permet de déterminer à quel échelon doit être classé un agent dans un corps ou cadre d’emploi, en cas de changement de corps, de grade, de détachement, etc.
  • L’Indice Majoré (IM) est le point d’ancrage pour le calcul de la rémunération brute (salaire brut = indice majoré * valeur du point d’indice), mais aussi pour les indemnités, telles que le supplément familial de traitement, l’indemnité de résidence et la GIPA.
  • La correspondance entre ces deux indices est indiquée par le « barème A » du décret n° 82-1105 du 23 décembre 1982 relatif aux indices de la Fonction publique.
  • Plus d’informations sur le traitement indiciaire ou sur la rémunération principale

Références