Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève du 8 mars 2021

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Les dossiers > Enseignement supérieur > Déclaration liminaire FERC CGT au comité de suivi des Inspé – 22/01/2021

Déclaration liminaire FERC CGT au comité de suivi des Inspé – 22/01/2021

vendredi 22 janvier 2021

La FERC CGT réaffirme ses inquiétudes sur la mise en œuvre de la réforme de la formation des enseignant-e-s et CPE.

Les sujets des concours ne sont toujours pas parus alors qu’on demande aux équipes de concevoir les maquettes pour 2021.

Des modules de formation obligatoires doivent être mis en œuvre nationalement mais nous n’avons aucune information : égalité femmes/hommes (18h), école inclusive (25h). On apprend par la presse la mise en place d’un nouveau module laïcité.

Tout ceci dans un contexte de crise sanitaire et de réorganisation/désorganisation permanente des enseignements (comme avec l’injonction annoncé hier par Macron d’assurer 20% de présentiel aux étudiants, soit un jour sur 5)

Autre inquiétude : le nombre de berceaux de stages pour les futurs M2 contractuels. Il n’ y a aucun chiffre, national, par académie, par matières. Or on nous promettait une formation structurée autour de l’intégration du stage professionnel. Comme la CFDT, les retours que nous avons sont très inquiétants, sachant que les conditions de ce stage vont plutôt être un repoussoir qu’un élément d’attractivité (664€ net /mois pour un 1/3 temps, avec des cours à suivre, un mémoire à rédiger ET un concours à passer !).

De nombreux collègues des structures de formation se mobilisent pour appeler une fois de plus à un report de la réforme et à une remise à plat de celle-ci avec de réelles négociations :

  • Inspé de Toulouse où une grande majorité des collègues appellent à la non remontée des nouvelles maquettes.
  • Le vote défavorable de la CFVU de Sorbonne Université à l’accréditation de l’Inspé de Paris pour clairement montrer l’opposition à la réforme (11 pour 17 contre)
  • Rétention des notes du S1 et S3 en 1er degré à l’Inspé de Créteil
  • Appel des responsables du 2d degré à l’Inspé de Versailles contre la mise en place de la réforme, qui va dégrader la formation.
  • L’appel de 54 formateurs/trices de SVT à l’université Champagne Ardennes
  • L’appel contre la réforme d’une trentaine de préparation au CAPES d’histoire géographie
  • L’appel de l’AFPSVT et l’APBG pour suspendre la réforme
  • etc.

La FERC CGT soutient l’ensemble des collègues mobilisés et alerte le ministère à vouloir passer en force et aboutir à une réforme qui ne dégrade davantage la formation des profs. Le Grenelle de l’éducation annonce également dans les semaines à venir des mesures qui ne visent qu’à casser le métier d’enseignant-e, les statuts, les concours de la fonction publique. Cela ne pourra qu’aboutir à aggraver la pénurie croissante de profs et casser le statut.

C’est pour cela que la FERC CGT, avec la FSU, FO, Sud, SNALC appelle à la grève le 26/01 pour dire « Réforme de la formation initiale et des masters MEEF : il faut dire STOP ! »

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition