Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Université de Grenoble > UGA

Université Grenoble Alpes (UGA)

Trahisons !

mardi 12 octobre 2021

Nous sortons d’un Conseil d’Administration qui a débattu, en début de séance, de la « Trajectoire financière » qui va conduire à un plan d’austérité aux conséquences qui s’annoncent extrêmement rudes pour les personnels et les étudiant-es de notre université. Ce plan conduira à perdre plus de 250 postes dans les prochaines années. Il alourdira terriblement la charge de travail de l’ensemble des personnels, conduira au recrutement de nouveaux précaires, diminuera le nombre des personnels titulaires dans les services et les composantes. Il aura des conséquences très lourdes sur la qualité de l’enseignement et de la recherche à l’UGA, et sur la qualité de vie de tous ses personnels et ses étudiant-es.

Ce plan – pour lequel nous n’avons eu aucun document avant la séance, au mépris des règles de fonctionnement de l’instance et de la démocratie universitaire ! – n’a reçu le soutien d’aucune organisation syndicale au dernier Comité Technique (5 abstentions, 5 votes contre). Mais, malgré nos demandes répétées, les autres organisations syndicales ont refusé de s’associer à notre demande de reporter le vote du CA de ce 11 octobre pour laisser le temps au débat dans les composantes et les laboratoires avec les personnels et les étudiant-es, alors même que nous avions le temps, tous les indicateurs budgétaires et financiers étant cette année au vert. Alors qu’ils ont reconnu en séance la difficulté pour les personnels, les élu-es SGEN-CFDT/UNSA/SNPTES ont préféré s’abstenir au vote. C’est une trahison du rôle d’élu-es des personnels !

Outre ce passage en force, tout a déjà été mis sur les rails pour mettre en œuvre ce plan d’austérité aux niveaux des pôles et composantes. Les étudiant-es et personnels se mobilisent contre ce nouveau plan d’austérité, notamment en envahissant ce CA pour faire entendre leur voix. Alors que pour la première fois le président avait la possibilité d’entendre les personnels et étudiant-es, il a refusé le débat et ne leur a apporté aucune réponse. Nous appelons les personnels et les étudiant-es à amplifier la mobilisation pour faire entendre leur colère et leur mécontentement face à ce plan néfaste et face à la manière extrêmement peu transparente avec laquelle il a été préparé et adopté.

Le rôle d’une équipe présidentielle n’est pas d’affaiblir l’université mais, au contraire, de défendre les emplois, les conditions de travail et le service public d’enseignement et de recherche. A ce titre, la mise en place de ce plan d’austérité constitue, selon nous, une trahison de l’équipe présidentielle envers tous les personnels et les étudiant-es !

Prochain temps de mobilisation : rassemblement, jeudi 21 octobre à 12h, devant la présidence (avenue centrale, campus SMH).

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition