Menu ☰

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

mardi 6 octobre 2020

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

Le télétravail, mais pas à n’importe quelle condition !

Le télétravail va être mis en place dès le mois de novembre.

La CGT y est favorable. Mais pas à n’importe quelle condition !

Nous avons participé au groupe de travail de l’administration sur le cadrage du télétravail. Le constat est dur :

• nous sommes bien loin de la volonté affichée par la nouvelle gouvernance de faire de la qualité de vie au travail un des trois axes majeurs de ce mandat.

• pour la mise en place du télétravail, la soi-disant volonté de dialogue social affirmée par la gouvernance n’a été qu’un affichage :

La quasi-totalité des propositions de la CGT (basées sur vos réponses à notre questionnaire)
a été retirée du projet sans même pouvoir en discuter !

Ce semblant de dialogue ne nous paraît respectueux ni des 577 agents qui se sont exprimés à travers leurs réponses à notre questionnaire, ni de l’ensemble des personnels d’AMU. Cela nous paraît également bien en dessous de l’enjeu d’avenir que constitue le télétravail.
Toute tentative de discussion a été taxée d’opposition à la volonté générale d’une mise en place rapide et urgente du télétravail.

Quelle caricature de dialogue !
Quelle déconvenue par rapport aux attentes que suscite le télétravail mais aussi par rapport aux promesses d’amélioration des conditions de travail dans l’université !

A ce jour, le dispositif imposé ne prend pas en compte les deux points fondamentaux suivants :
aucune mesure de prévention de la santé des télétravailleurs n’est envisagée. Isolement, surcharge de travail, conflits interpersonnels, …, les agents d’AMU risquent d’en faire les frais.
la modification de l’organisation des collectifs de travail n’est pas encadrée, ce qui permet de laisser la place à l’arbitraire.

En conséquence,
Nous sommes pour la mise en place d’un dispositif de télétravail provisoire dès le mois de novembre.
Nous demandons qu’un délais supplémentaire de 6 mois soit accordé pour une définition sérieuse des conditions de télétravail, respectueuse de la santé, de la sécurité et de la volonté comme des besoins des personnels d’AMU.

Vous trouverez dans le document https://nextcloud.fercsup.org/index.php/s/ktRxJsSFKxaxrBm l’ensemble des propositions faites par la CGT et les réponses que la gouvernance y a apportées.