Menu ☰

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

mercredi 8 décembre 2021

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

Compte-rendu du CHSCT du 2 décembre

Le CHSCT de l’Université d’Aix-Marseille s’est réuni le 2 décembre, nous avons travaillé notamment sur les points suivants :

1 - Recrudescence de la pandémie

Face au retour du virus, à ce jour, les règles restent sensiblement les mêmes, le présentiel reste la règle et le port du masque est obligatoire en intérieur. Des contaminations inter-personnels à l’université se produisent, il est donc urgent de revenir à des règles de distanciation sociale plus strictes. Les assistants de prévention seront impliqués dans leur mise en œuvre.

Il est à noter que les personnels dont les enfants ne peuvent aller à l’école pour cause de fermeture de classe peuvent toujours bénéficier d’une ASA.

2 - Situation à l’IHU Méditerranée

A la suite d’une visite d’un service de l’IHU, nous avons récemment dénoncé des fuites dans la presse qui mettent à mal le secret des entretiens. Des visites des services de l’IHU par les CHSCT des tutelles vont continuer dans les semaines qui viennent. Nous avons clairement réaffirmé le nécessaire anonymat et secret des entretiens et nous veillerons au respect strict du cadre de ces visites.

3 - Difficultés pour le service de médecine de prévention de l’Université

Le service de médecine de prévention des personnels de l’université (SUMPP) est en première ligne pour garantir la santé des personnels de l’université. Aujourd’hui le Sumpp connaît des difficultés majeures, d’une part en raison de la crise sanitaire et de la situation de santé des agents de l’université, d’autre part parce que l’organisation de la prévention à l’université peut être source de difficultés pour les médecins, infirmiers, psychologues et secrétaires médicaux.

La CGT a donc réaffirmé son soutien au SUMPP et demandé une expertise extérieure afin de revoir l’organisation de la prévention et du système de santé au travail à l’université.

Les avis suivants proposés par la CGT ont été adoptés à l’unanimité :

Avis 1

Le CHSCT s’inquiète de difficultés de fonctionnement du SUMPP, des conditions de travail des membres de ce service et par conséquent de sa capacité à mener à bien ses missions. Dans le cadre d’une amélioration de la qualité de vie au travail et d’un engagement social affirmé le CHSCT préconise que le Service Universitaire de Médecine de Prévention des personnels puisse bénéficier d’un cadre de travail serein et sécurisant afin d’exercer son rôle de conseil auprès de la gouvernance, des agents et des représentants des personnels. Parce que ce positionnement demande une parfaite neutralité, il expose les personnels de ce service à des prêts d’intention éventuels, émanant de l’un ou l’autre de ces interlocuteurs, voire des trois.

Sur la base de cette analyse et du rapport de l’IGeSR, il s’agit :

  • De sécuriser l’action des membres du Sumpp en développant des relations basées sur la confiance
  • De communiquer les informations qui permettent un meilleur fonctionnement du service
  • De donner les moyens suffisant en personnel et de stabiliser les effectifs

Avis 2

Le CHSCT demande que soit diligenté une expertise externe avec pour mission de formuler des préconisations qui amélioreraient les conditions de travail au SUMPP, le fonctionnement du service et ses relations avec ses partenaires.

4 - Restauration collective sur les campus

Suite à l’interpellation de la présidence d’AMU par la CGT au sujet des queues interminables devant les services du CROUS à Luminy, des discussion ont eu lieu entre la gouvernance de l’université et la direction du CROUS. Il en ressort les informations suivantes :

  • Repas à 1€ pour les étudiants non boursiers : n’hésitez pas à déposer un dossier pour avoir accès à ces repas à 1€ et ce malgré la complexité des démarches administratives. Le CROUS a prévu beaucoup plus de dérogations qu’il n’y a de candidatures actuellement.
  • À Luminy :
    + CROUS and Go : ce service de commande en ligne de repas à emporter n’est actuellement utilisé qu’au tiers de ses capacités.
    + Le CROUS a accepté d’installer un "Food truck" sur le campus. Les prix qui y seront pratiqués devraient être similaires à ceux de la cafétéria et du resto U. Les repas à 1€ y seraient servis. Ce camion pourrait-être installé dans le haut du campus.
    + Ces services de distributions supplémentaires posent la question de savoir où les étudiants et les personnels qui les utilisent pourront manger, en particulier en cas de mauvais temps. Une réflexion est menée à ce propos pour envisager l’aménagement d’un local.
  • À Schuman :
    + L’implantation d’un "Food truck" est envisagé.
  • À Saint Jérôme :
    + Modernisation de la cafétéria IUT.
    + L’implantation d’un véritable restaurant universitaire est envisagée au sein du campus, à l’horizon de 3 à 5 ans.

La CGT se félicite de ces avancées et restera vigilante quant aux délais de leur mise en œuvre.

N’hésitez pas à contacter vos représentant.es CGT au CHSCT :
laurent.autissier@univ-amu.fr
bruno.pouvelle@univ-amu.fr
amandine.renault@univ-amu.fr
cedric.bottero@univ-amu.fr