Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève - 23 septembre - 1er octobre - 5 octobre 2021

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

Réponse à l’invitation au dialogue social du président

mardi 14 septembre 2021

Ci dessous, la réponse faite au président à son message"Dialogue social - rencontre à l’occasion de la rentrée 2021" en bas de page


Monsieur le Président,

Nous notons ce rendez-vous. Nous serons présents et porterons la parole des collègues.

Nous sommes cependant surpris du manque de cohérence entre l’axe présenté ("la qualité de notre environnement et de nos relations de travail sera, plus que jamais, l’un des axes forts de cette année universitaire qui débute, notamment en matière d’accueil de nos usagers, de ressources humaines et de développement durable") et les actes de la direction ces derniers mois.

  • Vous avez laissé augmenter les tarifs de la cantine en clamant haut et fort qu’ils ne changeraient pas, juste avant que cette augmentation ait lieu. Les plus bas salaires le paient au prix fort ! Nous attendons en urgence des mesures rétablissant des tarifs de cantine à leur niveau précédent (même rapport qualité/prix). Voir notre article sur le sujet
  • Il a été expliqué aux chefs de service qu’ils devaient écouter, se taire et obéir. Ca serait le devoir d’un fonctionnaire. Ce type de gestion des relations dans un groupe de travail est archaïque et contre-productif. L’approuvez-vous ? Êtes-vous prêt à le modifier ?
  • Il a été annoncé des restructurations d’une ampleur sans précédent, sans concertation avec quiconque, et accompagnées de suppressions de postes. Fusion BSG/BSB, restructuration UFR/DEVU/département… Elles s’ajoutent aux restructuration DAF, à la scission de la DPIL et de la DSIC… Ce grand ménage tourne au laminage. À quoi bon dialoguer dans ces conditions ?

  • Vous avez lancé un plan social visant à supprimer 12 à 15 % des postes de personnels administratifs avec le licenciement (plus ou moins déguisé en fins de contrat ou en départ "volontaire"… à qui on refuse le chômage) de CDDs en poste actuellement. Comment justifiez-vous cette politique dans une Université qui termine chaque exercice budgétaire avec un solde positif depuis dix ans, et dispose de plus de deux ans de réserves en fonds de roulement ?

  • En juillet, vous n’avez pas respecté la loi et les instances de l’université, en particulier en ignorant les votes négatifs unanimes du Comité Technique. A quand un réel respect des représentant.es des personnels et des instances, comme promis dans votre programme de campagne ?
  • Fin août, vos services ont entravé le travail du CHSCT en refusant à des mandaté.es CHSCT l’accès à des collègues et / ou à des locaux. Le DGS nous a écrit ensuite qu’il s’agissait d’une erreur mais les chefs de services ont-ils été prévenus officiellement de ce retour à un fonctionnement plus normal ?
  • Ces jours-ci, le CHSCT est également entravé dans son travail sur le chantier Nation. Nous demandons un accès aux locaux et à toute l’information nécessaire pour que le CHSCT puisse assumer ses missions. Voir avis CHSCT.
  • Vous avez changé les règles de recrutement des vacataires durant l’été sans concertation et sans justification légale claire, en mettant en situation de RPS de nombreux collègues et en dégradant le service public rendu aux étudiant.es (voir avis CHSCT). Comptez-vous vous satisfaire d’un service public dégradé ou qui ne compte que sur la bonne volonté d’agent.e.s qui s’épuisent à satisfaire des exigences légitimes, alors même qu’on les prive d’une partie de leurs collègues ?
  • Vous avez lancé la mise en place du logiciel OSE sans tenir aucun compte des remarques faites en CHSCT et au CT. La configuration du logiciel met en difficulté les collègues enseignant.es qui ne peuvent saisir leurs services, et encore plus les directions des départements ou les responsables UE/formation, sans parler des personnels BIATSS concerné.es. Et tout ceci repousse encore la mensualisation de tous les vacataires. Qu’envisagez-vous pour corriger cette situation ?
  • La restructuration de la DAF s’est faite dans la précipitation sans que les procédures soient définies au préalable et sans qu’elles soient discutées avec l’ensemble des acteurs. Nous vous avions alerté en CHSCT/CT sur les problèmes qui risquaient de survenir. Vous n’avez tenu aucun compte de ces avertissements. Les problèmes prévisibles sont apparus, avec une ampleur encore plus grande que ce que l’on craignait. Trouvez-vous satisfaisant de générer ainsi des RPS et de désorganiser le travail de toute l’Université ? Voir avis CHSCT
  • Les collègues sont en attente de mesures CO2 généralisées pour pouvoir évaluer le caractère adéquat ou non de l’aération des salles d’enseignement (voir avis CHSCT). Nous demandons une accélération rapide du programme de mise en place de ces mesures.
  • Vous avez supprimé le groupe RPS, l’infirmière dont le détachement n’a pas été renouvelé en juin n’est pas remplacée, l’assistant social poussé dehors n’est pas plus remplacé : tous les soutiens aux personnels en souffrance ont disparu suite à votre politique. Trouvez-vous cela normal ?
  • Vous avez supprimé un poste d’assistant de prévention alors que les RPS augmentent de manière vertigineuse, que le document unique est à finaliser, qu’il faut mettre en place un plan de mesure CO2 dans toutes les salles de cours et que le déménagement impose un travail supplémentaire que le SPS ne peut assumer en l’état. Nous demandons l’annulation de cette suppression de poste.

Vos actions sont en contradiction totale avec le programme sur lequel vous avez été porté à la présidence, à savoir l’écoute de la communauté universitaire, la fin de la prise de décision hors-sol, l’accent mis sur le travail collectif. Elles aboutissent à dégrader le service public rendu aux usagers, à accentuer les RPS, désespérer tous les collègues et les inciter à muter, augmenter les tensions à un point insupportable. Nous espérons que ce nouvel axe que vous présentez n’est pas que de la communication, qu’il constitue un réel changement de politique qui nous permettra de repartir sur d’autres bases.

Une politique de plan social n’est pas une politique sociale. Les collègues que nous représentons attendent autre chose. Ce changement de politique de votre part est indispensable, et urgent !

Avec nos sentiments respectueux,

La CGT FERC Sup Paris 3



mail du président

- Message transféré -
Sujet : Dialogue social - rencontre à l’occasion de la rentrée 2021
Date : Mon, 13 Sep 2021 15:37:04 +0200
De : Présidence
Pour : cgt

Cher.e.s collègues,

Malgré les fortes contraintes toujours posées par la crise sanitaire, la rentrée 2021 marque un tournant pour notre université qui peut enfin accueillir en présentiel - situation qui n’était pas arrivée depuis plus d’un an et demi - l’ensemble de ses étudiants et personnels. Dans ce contexte et dans la perspective de notre installation prochaine sur le campus Nation, la qualité de notre environnement et de nos relations de travail sera, plus que jamais, l’un des axes forts de cette année universitaire qui débute, notamment en matière d’accueil de nos usagers, de ressources humaines et de développement durable.

Afin de faire le point sur la situation sociale et les grands dossiers en cours en ce début de rentrée, j’ai le plaisir de vous convier à un temps d’échange, vendredi 17 septembre prochain à 14h à Censier, en salle Las Vergnas. J’y serai accompagné de Thibaud Harrois, VP CA, de Daniel Urrutiaguer, VP Ressources budgétaires ainsi que de Paul Legrand, Directeur de Cabinet.

Bien cordialement,

Jamil Jean-Marc DAKHLIA

Président

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition