Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève pour le mois de juin 2020

Préavis de grève pour le mois de mai 2020

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

Travail à distance, évaluation des étudiants, continuité pédagogique, retour sur le CA...

vendredi 27 mars 2020

Quel travail à distance pour les personnels de l’université (Enseignant.e.s chercheu.ses.rs et BIATSS) ?

La présidence a bien précisé le16 mars : « si le travail à distance n’est pas possible pour quelque raison que ce soit, une autorisation exceptionnelle d’absence leur est accordée. »

Donc tous les collègues, quel que soit leur statut, qui sont dans une des situations suivantes peuvent se voir accorder une ASA (autorisation spéciale d’absence).

Situations qui rendent le travail à distance non obligatoire :

  • Avoir des enfants de moins de 16 ans à la maison
  • Être malade ou être en soutien de malades,
  • Ne pas avoir de matériel informatique fourni par l’université
  • Ne pas avoir un accès sécurisé aux données et ou aux logiciels métiers
  • Ne pas avoir d’espace pour travailler sans risque pour sa santé mentale dans le cadre du confinement
  • etc.

De façon plus générale,la CGT pense que l’heure est à la concentration de toutes les énergies sur la lutte contre la pandémie. Le confinement rend la vie de tous difficile. Beaucoup déplorent déjà des décès de proches,de collègues, etc.. Beaucoup ont dans leur entourage des amis ou des membres de leur famille hospitalisés dans un état grave. Et la situation s’aggrave de jour en jour. Dans ces conditions seul le travail indispensable doit être effectué (paie,renouvellement de contrats,fonctionnement des serveurs indispensables…),le reste n’est pas urgent et peut attendre.

Evaluation des étudiant.e.s

La CGT rappelle que la seule solution applicable et équitable à la fois à ses yeux est l’annulation de la fin du semestre, voire de tout le semestre, par VAC ou de préférence par note plancher permettant de reconnaître l’effort des étudiant.e.s. Tenter d’effectuer une évaluation à distance dans les conditions actuelles, même en la transformant en évaluation à la carte, minimale et repoussée à la fin avril comme y appelle le dernier message du VP CFVU de manière déjà plus raisonnable, ne peut malgré tout que conduire à des situations inextricables et a pour premier effet de défavoriser les populations étudiantes les plus vulnérables et les plus mal connectées.

Comme en fait foi le message en question, même cette solution a minima légitimerait, sans aucune base légale,des inégalités considérables de traitement entre candidat.e.s àun grade universitaire, certain.e.s devant rendre leurs travaux sur plate-forme, d’autres pouvant le faire par envoi de photographies de travaux rédigés à la main, le tout aboutissant à un nombre de notes variables d’une personne à une autre avec travaux ’volontaires’ qui compteraient quand même dans la moyenne...Dans la situation actuelle, il est donc bien préférable de donner à tou.te.s les étudiant.e.s une note plancher.

Continuité pédagogique

Aujourd’hui, le gouvernement enjoint à tou.te.s les enseignant.e.s de mettre en place une continuité pédagogique. Ceci est impossible. D’abord une très grande partie des étudiant.e.s n’a pas la possibilité de suivre des cours à distance (pas d’internet, pas de matériel informatique disponible, conditions de logement, pas d’accès aux bibliothèques…). Ensuite, de nombreux collègues ne sont pas dans la possibilité de mettre en place cette continuité pédagogique : enseignant.e.s qui ont des enfants, malades ou soutien aux malades, connexions internet insuffisantes, pas de lieu de travail… Et le tout sans oublier que de nombreux collègues ne sont formés ni à la pédagogie à distance ni à l’utilisation des outils qui vont avec.Il faut du temps pour se former, plus encore pour s’autoformer.

Nous préconisons le maintien du contact pédagogique avec les étudiant.e.s par des outils simples et appropriés, laissés à la discrétion des enseignant.e.s qui sont effectivement en position de s’en saisir.

Retour sur le conseil d’administration de Paris 3 du 25 mars2020

  1. Compte financier de l’université
    Cette année, comme les précédentes, les comptes de l’université font apparaître une augmentation de la trésorerie. Cette année, on parle de 5millions de bénéfices. On l’annonçait depuis des mois. Cet argent aurait dû servir à augmenter les primes, augmenter les CDD/CDI, dégeler des postes, etc.Dès la fin du confinement, il faudra demander collectivement des comptes et la satisfaction de nos revendications.
  2. Paiement des vacataires pendant la période de confinement
    Il a été décidé de payer les vacataires sur la base des services prévisionnels et des heures prévues sur les contrats. C’est une très bonne chose.
  3. Aide d’urgence aux étudiants
    Le CA a décidé d’utiliser une partie du budget CVEC pour donner des bons d’achat aux étudiant.e.s en difficulté. Nous avons soutenu cette demande et demandons à l’État de débloquer, de son côté, un fond d’urgence immédiat pour tous les étudiants et les étudiantes qui se retrouvent, avec cette crise sanitaire, dans une grande détresse économique.

Message envoyé au président : dispositions pour les personnels de l’université

M. le Président,

La CGT FERC Sup - Paris 3 demande que soient arrêtées toutes les procédures visant les personnels qui seraient contraire à leur sécurisation sanitaire, professionnelle, intellectuelle ou financière (en particulier les procédures liées à la titularisation).

La période exceptionnelle que nous traversons appelle en effet un accompagnement particulier de l’ensemble de nos collègues.
Il doit en particulier être rappelé aux Chefs de service qu’ils s’assurent que les agents sont à même de pouvoir travailler à domicile et se limiter au strict nécessaire.

L’université est fermée, nous n’avons pas d’appréciation individuelle du confinement et de la santé des personnels.

L’université doit mettre en place ce cordon sanitaire indispensable.

Vous remerciant par avance,

la CGT Ferc Sup - Paris 3

Communiqué de notre fédération, la CGT-FERC
La vie des travailleur·ses contre le Profit !

Notre planète est en train de traverser une très grave crise sanitaire inédite mais qui, au regard de l’organisation économique de la production et de l’exploitation des richesses, n’est sûrement pas la dernière…

Depuis plus d’une semaine de nombreux salarié·es se battent pour faire arrêter toutes les activités non-essentielles et pour assurer les conditions de sécurité sanitaire pour celles et ceux dont les activités sont indispensables. Partout la CGT se bat aux côtés des travailleurs et travailleuses, pour ne pas laisser cette crise amplifier encore les inégalités dans le monde du travail. Parce qu’il est hors de question que la préservation de l’économie prime sur la préservation de la santé et la vie de toutes et tous !

Lire la suite

Ce gouvernement est-il ’en guerre’ contre le Coronavirus ou contre les droits des salariés ?

Communiqué de l’intersyndicale Ile de France CGT – FO – FSU – Solidaires – UNEF –UNL

Les unions régionales Ile-de-France (URIF) CGT, FO, Solidaires, FSU, avec l’UNEF et l’UNL, rejettent la loi relative à l’ « état d’urgence sanitaire » adoptée hier à l’Assemblée nationale : cette loi ne prend aucune mesure destinée à fabriquer en urgence des stocks massifs de masques FFP2, aucune mesure pour ouvrir des lits de réanimation et de soins intensifs dans les hôpitaux, aucune mesure pour organiser le dépistage systématique comme c’est le cas dans d’autres pays.

Lire la suite

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition