Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

Mur des congédiés : réponse intersyndicale au président, de quelle violence parle-t-on ?

mercredi 20 octobre 2021

Monsieur le Président,

Vous trouvez le “mur des congédiés” violent, il n’est qu’une modalité d’expression du désarroi et, parfois de la colère, de bon nombre de vos personnels et collègues face à la politique que vous administrez. Il révèle l’impasse de ce que vous nommez "dialogue social".

Monsieur le Président, ne nous trompons pas de violence. Vous trouvez le principe d’un recensement des restructurations, fins de contrats et dérives "managériales" en cours, violent ? Considérez le détail de ce recensement et posons-nous ensemble la question de ce qui est violent :

  • les fins de contrats systématiques de nos collègues en CDD le sont-elles ?
  • la cessation des dispositifs de médiation et de santé au travail : groupe de travail sur les RPS, groupe de travail sur les fiches santé et sécurité au travail, fin de contrat de l’infirmière de prévention et de l’assistant social, suppression du poste de préventeur du SPS... Est-ce dénué de violence ?
  • la confiscation du travail de délibération des instances : détail de la campagne d’emploi non soumis au CA, substitution du président à la présidence de la commission des emplois, tenue de CHSCT et de rencontres de dialogue social sans qu’aucun processus de négociation ne soit envisagé, absence de présentation aux instances de la stratégie globale portant sur les restructurations en cours... cela ne participe-t-il pas d’une violence faite à l’ensemble de notre communauté universitaire ?
  • des pratiques managériales autoritaires et brutales : rappels à l’ordre enjoignant aux personnels administratifs de se taire, mépris et intimidation dans les échanges avec les personnels et avec les syndicats, ceci dans un contexte de déménagement et suite à une pandémie ayant mis à l’épreuve notre communauté sur laquelle vous avez cependant pu compter...

Est-ce une violence qu’il faudrait taire ?

Nous en appelons à la tutelle pour ouvrir un processus de médiation pour sortir de l’impasse où vous nous avez conduits.

Nous demandons un changement de politique.

Nous attendons en urgence des négociations sur l’ensemble des revendications portées.

Le mur montre de multiples problèmes locaux bien identifiés, il faut les résoudre un par un et en tirer des conséquences sur la politique globale.

Nous proposons à la présidence, pour que les “règles élémentaires du vivre ensemble” soient respectées, pour que “notre vie académique et institutionnelle se poursuive sur les bases saines et courtoises" d’ouvrir enfin ces négociations afin de trouver une issue constructive pour toutes et tous à la situation de l’université…

C’est alors que le mur prendra fin, avec sa raison d’être.


SGEN CFDT - CGT FERC SUP Paris 3

Voir l’épisode 2...

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition