Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

Fermeture de Censier - Déclaration des élu.es CGT à la CFVU de ce jour 16H

vendredi 15 avril 2022

Suite à la décision du président de la Sorbonne Nouvelle annonçant la fermeture des sites de Censier aux étudiant.e.s jusqu’au 24 avril prochain, et engageant les personnels à poursuivre les enseignements et les épreuves à distance, les élu.e.s CGT de la CFVU souhaitent exprimer leur désaccord le plus total.

C’est là une atteinte extrêmement grave au droit de grève, au droit syndical et aux valeurs de l’université publique. C’est une entrave à la vie démocratique et collégiale de l’Université.

La surcharge de travail induite pour les enseignants et enseignantes en cette fin de semestre est inadmissible et cette décision est en outre une source de stress et d’inégalités de traitement pour les étudiants et les étudiantes. Cette décision n’est pas fondée juridiquement et pèse sur le moral et le malaise de chacun et chacune, étudiant comme enseignant, après 2 ans de crise sanitaire et dans des contextes, tant nationaux qu’internationaux, dramatiques.

Nous demandons donc que le site de Censier soit rouvert dès mardi.

Les élu.e.s CGT rappellent que le président n’est pas habilité à décider du passage des cours à distance ni des modalités d’évaluation qui est une prérogative de la CFVU. En l’occurrence, et dans l’hypothèse d’une réouverture mardi, il devra être laissé aux collègues enseignant.e.s la juste appréciation de leurs modalités d’évaluation en fonction des injonctions contradictoires de la fin de cette semaine : possibilité de revenir sur le site OU évaluation et fin du cours à distance, le tout essayant de respecter l’égalité de traitement et en appelant à la plus grande bienveillance pour les étudiants et les étudiantes victimes de ces décisions aléatoires.

Les décisions hâtives et non concertées ont occasionné des perturbations lourdes de conséquences pour les collègues et les étudiant.e.s.

Nous demandons aussi la fin des injonctions au travail à distance et rappelons qu’il n’y a pas d’obligation pour les personnels à s’y conformer. Toutes les occasions inédites ne doivent pas devenir un prétexte au recours au travail et à l’enseignement à distance.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition