Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Je me syndique à la CGT FERC Sup !

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université de Paris

Page web du syndicat CGT FERC Sup de l’Université de Paris

Motion CGT-FERC-SUP-UP et FO/ESR – Sénat académique du 10 juillet 2020

jeudi 9 juillet 2020

En plein confinement, la gouvernance de l’université de Paris décide de changer les règles du jeu en modifiant les conditions de travail des agents en les faisant travailler 2h30 de plus par semaine sans aucune compensation ! Voilà comment la gouvernance remercie ses agents en pleine crise sanitaire !

A marche forcée, elle maintient son calendrier alors que nous venons de traverser une période historique de confinement pendant laquelle les agents de l’Université de Paris ont dû souvent travailler à distance dans un cadre non défini par les instances, avec leur propre matériel informatique, dans des conditions de travail souvent difficiles où la frontière entre vie professionnelle et personnelle est ténue. De plus les agents ont dû travailler dans des conditions de logement parfois difficiles et des vicissitudes inhérentes à la vie en confinement.

Surcharge de travail, désœuvrement, isolement, angoisse face à un décompte macabre quotidien…

Le travail à distance a un coût pour les agents : non seulement psychologique mais aussi financier (repas, souscription à des forfaits 4G ou de téléphonie mobile, consommable et matériel informatique….) et pendant ce temps, la gouvernance de l’Université de Paris poursuit les travaux d’harmonisation liés à la fusion et ajoute 2h30 de temps de travail hebdomadaire, chamboulant l’organisation matérielle de la vie des agents sans parler du surcoût qu’elle peut engendrer – fragilisant une fois encore les plus fragiles d’entre nous – parents isolés avec faibles revenus par exemple et mettant à mal l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée !

Les élus de la CGT et de FO ont été les seuls à s’opposer à cette régression lors du vote au CT du 23 juin. Ils restent mobilisés pour refuser toute augmentation du temps de travail.

L’université s’enorgueillit du dialogue social qu’elle dit mener et reste sourde aux avis défavorables exprimés dans le cadre du comité technique, seule instance où les personnels sont véritablement représentés !

Face à une crise économique qui s’annonce désastreuse et à une succession d’annonces de licenciements, l’Université décide de faire travailler plus ses agents !
Avec l’augmentation du temps de travail hebdomadaire des agents de l’université de Paris, c’est autant d’emploi en moins !! Et c’est de fait une perte de salaire pour les agents !

Pour ces raisons, les syndicats CGT et FO restent profondément opposés à cette décision et demandent l’annulation de son application.

Les syndicats CGT-FERC-SUP-UP et FO/ESR

Le 09 juillet 2020

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition