Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève pour le mois de juin 2020

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > École normale supérieure • ENS ULM

Site web du syndicat CGT FERC Sup Ecole Normale Supérieure

ENS ULM : les engagements de la direction doivent être respectés

mercredi 6 février 2013

Lors de la visite effectuée à l’École Normale Supérieure par le Président de la République François Hollande le lundi 04 février 2013, une délégation composée de salariés de l’ENS, soutenue par des syndicalistes, dont plusieurs militants et responsables du syndicat FERC Sup CGT de l’ENS ainsi que de l’Union Nationale FERC Sup CGT, a souhaité le rencontrer, afin de l’interpeller une nouvelle fois sur la situation des agents contractuels de l’établissement.

En effet, le 16 mai 2012, le syndicat FERC Sup CGT de l’ENS s’était adressé à lui par courrier, afin d’attirer son attention sur la situation de ces mêmes agents contractuels, courrier dans lequel le syndicat rappelait qu’après plusieurs mois de lutte menée par ces agents contractuels, au printemps 2011 pour leur titularisation, un protocole de sortie de grève avait été signé par la direction de l’ENS, représentée par l’ancienne Directrice, avec le syndicat FERC Sup CGT qui avait permis à plusieurs agents de l’établissement de voir leur CDD transformé en CDI.

Ce protocole précisait également que ces personnels précaires seraient proposés prioritairement au dispositif de titularisation prévu par ce qui allait devenir la loi Sauvadet. Or le directeur actuel de l’École, refuse d’appliquer cette clause du protocole. La seule réponse au courrier de mai 2012, qui a été transmise par l’intermédiaire de Mme Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, en date du 21 janvier 2013, n’apporte aucune solution.

Il semble qu’il soit plus facile de rencontrer le président de la République à Tombouctou, qu’à l’ École Normale Supérieure, rue d’Ulm à Paris : non seulement nous n’avons pas été reçus, mais nous avons été parqués par un dispositif policier composé de CRS à plus de 300 mètres du lieu visité par le Président de la république, sans qu’il nous soit possible de réclamer de vive voix le respect intégral du protocole de sortie de crise et la titularisation des anciens grévistes précaires.

La FERC Sup CGT considère qu’aucune réponse satisfaisante n’a été apportée aux personnels qui attendent leur titularisation et nous continuons d’exiger de la nouvelle direction de l’ENS, le respect intégral des clauses du protocole sur lequel la direction de l’ENS s’est engagée.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition