Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève du 24 février au 22 mars 2020

Préavis de grève du 1 er au 29 février 2020

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Grenoble - UGA - G-INP > UJF > CA

CA

Emplois 2007 : déclaration lue au CA du 26 sept 2006

dimanche 1er octobre 2006

Le budget 2007 de l’enseignement supérieur et de la recherche prévoit la création de 1500 emplois nouveaux (dont seulement 1200 emplois statutaires), alors que l’ancien 1er ministre J.P.Raffarin s’était engagé à créer 3000 postes en 2006 et autant en 2007, engagement confirmé par l’actuel 1er ministre et le Président de la République.

Alors que selon les normes ministérielles l’UJF est déficitaire en emploi IATOS (environ 200 emplois), en 2005 nous avons eu 3 emplois créés et en 2006 8 emplois uniquement en catégorie A (4IR + 4IGE).
Pour le budget 2007, le ministère nous demande de classer 10 postes prioritaires, or plusieurs dizaines sont classés prioritaires par les composantes de notre établissement ! Comment peut-on en sélectionner seulement 10, sur la base des critères définis par le ministère ?
Nos missions se développent, nos charges de travail augmentent, les conditions de travail s’aggravent, la mise en place des dispositifs (ex. la LOLF) ou des réformes (ex. LMD) se font sans créations d’emplois ... ( sans parler du problème récurrent de la perte du pouvoir d’achat dans la Fonction Publique et le tassement des grilles de salaires !)

Ainsi, les élus FERCsup CGT condamnent cette politique scandaleuse alors qu’un service public de qualité, comme nous le souhaitons tous, nécessite une augmentation du nombre des fonctionnaires qui contribuent à la réalisation de ses missions. Il s’agit là d’une décision politique qui confirme la volonté de l’Etat de se désengager, mettant en péril la notion même de « l’éducation pour tous » et ce dans les meilleures conditions.

Nous demandons à Monsieur le Président de l’Université Joseph Fourier, à son équipe ainsi qu’aux élus des personnels de nous soutenir dans ces revendications. Nous demandons que cette motion soit jointe au CR et également envoyée au Ministère.

Déclaration annexée au CR du CA.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition