Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève du 24 février au 22 mars 2020

Préavis de grève du 1 er au 29 février 2020

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Grenoble - UGA - G-INP > Archives UPMF

Archives UPMF

L’université de Grenoble. Les organisations s’organisent... Communiqué de presse

mardi 19 décembre 2006

A propos du projet Université de Grenoble

En réponse à l’annonce, très médiatisée, faite par les présidents de quatre universités grenobloises du projet de création de l’Université de Grenoble, les organisations syndicales tiennent à ce que le point de vue des personnels et des étudiants des quatre établissements bénéficie de la même attention et demandent la publication du communiqué suivant.

- Le mode d’annonce du projet choisi par les Présidents, par voie de presse, avant même d’en avoir informé personnels et étudiants, augure bien mal de leur volonté de porter le débat et la concertation au sein des quatre universités, notamment via les conseils élus.
- La création d’un Etablissement Public de Coopération Scientifique (EPCS) est loin d’être la seule réponse aux difficultés actuelles d’organisation des activités de recherche et d’enseignement au sein de quatre universités distinctes, et les enjeux d’une meilleure imbrication de nos établissements ne justifient aucunement la précipitation avec laquelle ce projet a été élaboré.
- Le projet « Université de Grenoble » est inquiétant à plusieurs titres :

  • en créant, de plus selon des calendriers distincts, un service commun de la recherche et des instituts chargés des seuls enseignements, il remet en cause le lien fondamental entre les missions recherche et formation des Universités ;
  • il ne précise pas le rôle ni le mode de gestion des instituts autonomes dont il propose la création (alors que se multiplient les initiatives, dont la création des EPCS elle-même, ou prises de positions en faveur de gouvernances dans lesquelles les élus verraient leurs rôles fortement restreints).

Les organisations syndicales des personnels et des étudiants demandent donc qu’un véritable travail de réflexion et de débat contradictoire, permettant l’examen de modes d’organisation alternatifs et l’élaboration d’un projet concerté , soit initié sans délais et mené sereinement au sein des structures démocratiques que sont les conseils élus des 4 établissements grenoblois.
Prenant l’initiative de la concertation, elles ont convié les personnels et les étudiants à une première rencontre qui a rassemblé le 11 décembre 150 participants issus des quatre universités. A l’issue de cette réunion, quatre groupes de réflexion et d’élaboration de propositions, destinés à préparer et à accompagner l’action des élus au sein des conseils des universités ont d’ores et déjà été mis en place sur les thèmes suivants :
- Examen critique du fonctionnement actuel des structures inter universitaires, dans le cadre du Groupement d’Intérêt Public (GIP) « Grenoble Universités » créée en janvier 2005.
- Etude des possibilités offertes par les différents textes de loi applicables aux universités en matière de coopération inter universitaire.
- Réflexion sur les découpages actuels des champs disciplinaires et les collaborations inter universitaires en recherche et formation.
- Analyse des statuts et des modes de recrutement des personnels oeuvrant sur des missions inter universitaires.

Fait à Grenoble le 11 décembre 2006.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition