Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

Projet de réforme des retraites : vous êtes toutes et tous concerné.e.s !

mardi 26 novembre 2019

À Paris 3, avancer les partiels, organiser par avance ce qui pourrait être perturbé par la grève, c’est oublier le but même du mouvement, c’est affaiblir un combat en défense de NOS droits

Les personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche ont tout à perdre avec la mise en place d’un système de retraites par points.

Sous couvert d’uniformiser les systèmes de retraite, l’objectif affiché de la réforme du gouvernement est de bloquer la part des richesses que nous affectons collectivement aux retraites, à 14 % du PIB. Comme le nombre de retraité.e.s augmentera de 35 % d’ici 2050, le montant de nos retraites sera automatiquement revu à la baisse. La retraite par points prévue par le gouvernement, si elle était appliquée, ferait par exemple baisser les pensions d’environ 30% pour les nouveaux entrants dans la carrière d’enseignants.e.s .

À Paris 3, il nous a été demandé, avant même le déclenchement du mouvement de grève contre ce projet qui nous pénalisera tous, de mettre en place une forme de « service minimum » de façon à ce que les examens prévus à l’université ne soient en aucun cas affectés par la grève.

Les partiels finaux doivent ainsi, dans la plupart des cas, être tout bonnement avancés d’une, deux voire trois semaines, ce qui ampute largement le semestre de cours, par anticipation d’un mouvement pas même encore commencé (rentrer les notes à temps, ne perturber la machine en aucun cas !).
Le mouvement de grève, dont on ne peut encore connaître l’impact futur, lance un combat en défense de NOS droits, de NOS futures pensions, de NOTRE future qualité de vie.

Mettre en place ce « service minimum » revient à le saper, à en gommer les effets.

Réagissons !

Mettons-nous, toutes et tous, en grève le 5 décembre.

Soutenons le mouvement.

Rappel  : contrairement à ce qui est écrit dans la note sur l’organisation des services pendant le mouvement social de décembre 2019, les collègues n’ont pas à se déclarer gréviste. C’est à l’administration de constater qui est en grève et le cas échéant de le valider au retour du collègue.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition