La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Syndicat CGT FERC Sup Université Savoie Mont Blanc

Les CPE -commisisons paritaires-

Pour contacter nos élu-e-s à la Commission Paritaire des personnels RF

Contact : Jorge ORTIZ

La CPE est obligatoirement consultée pour émettre un avis sur tous les événements qui jalonnent le déroulement de carrière d’un agent (elle est toujours consultative). Elle a notamment à siéger :

  • - sur les propositions de titularisation, de reconduction de stage ou de refus de titularisation - sur l’avancement au choix (inscription sur la liste d’aptitude au corps supérieur)
  • - sur l’avancement de grade (inscription au tableau d’avancement au grade supérieur) - sur les bonifications d’échelon (réduction du temps moyen) - les détachements - les mutations
  • - les problèmes disciplinaires
  • - les recours (temps partiel, notation)...

La CGT s’est toujours beaucoup préoccupée des conditions de transparence, de justice et de contrôle démocratique qui devaient présider à la gestion des carrières.

Au niveau national, comme dans les établissements (Commissions Paritaires d’Etablissement), elle œuvre pour préserver et favoriser la défense des intérêts des personnels.

Nous avons toujours combattu "l’arbitraire", "les magouilles", la "politique du petit copain" en exigeant partout démocratie et transparence, tant pour les propositions d’avancement que pour la définition des critères, le critère, très subjectif du "mérite" qui, seul, sans aucun contrôle, autorise toutes formes d’injustice et de clientélisme.

Nous vous communiquons ci-dessous les éléments sur lesquels nous nous appuierons pour l’examen des dossiers. Tout d’abord nous distinguons le changement de grade du changement de corps.

Changement de grade

Nous considérons celui-ci comme une continuité de la carrière, à ce titre doivent donc être pris en compte comme seuls critères :

  • - Le blocage au dernier échelon (à égalité départage à l’ancienneté)
  • - Proximité du départ à la retraite
  • - L’ancienneté

Changement de corps

La formation

  1. - Formation initiale et continue
  1. - Qualifications acquises sur d’autres postes (y compris dans le secteur privé
  1. - Concours préparé (admissibilité concours)

La technicité

  1. - Responsabilités, encadrement (concerne les personnels de catégorie A et B), les personnels de catégorie C étant par définition des personnels d’exécution.
  1. - Aide enseignement et/ou recherche
  1. - Qualifications multiples
  1. - Formation des collègues
  1. - La capacité à passer dans le corps supérieur (ceci doit se vérifier à l’aide du descriptif des BAP)

Eléments d’appréciation complémentaires

  1. - Formation personnelle
  1. - Nombre de promotions obtenues dans la carrière
  1. - Mandat ou autre activité au sein des diverses instances de l’Université (à titre d’information afin que ces personnels ne soient pas sanctionnés par leur absence liée à leurs activités).
  1. Enfin, nous souhaitons distinguer la catégorie C des autres catégories A et pour B.

Les personnels de cette catégorie sont des personnels d’exécution, nous considérons donc que l’ancienneté doit avant tout être prise en compte.

De manière générale nous considérons que le déroulement de carrière des agents ne peut se situer de bonne façon dans le cadre qui nous est imposé.

En effet, le décalage croissant est devenu un abîme depuis quelques années, entre le nombre de promouvables et celui des possibilités de promotions, qui est fonction du nombre de nomination après concours.

Cet engorgement dramatique des grades et des corps est cruellement accentué par le recours à la précarité de l’emploi sous toutes ses formes.

Nous dénonçons l’insuffisance criante des créations d’emplois qui de fait privent les personnels d’un déroulement de carrière correspondant à l’élévation de leur qualification puisque pour dégager des possibilités de promotions il faut des ouvertures de postes au concours et pourvoir les postes vacants.

Nous tenons également à souligner que le déroulement de carrière, synonyme d’augmentation du revenu, ne saurait être un palliatif à la nécessaire revalorisation du pouvoir d’achat.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr