Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Sorbonne Université

Site web CGT FERC Sup Sorbonne Université

Les nouvelles de septembre 2019

mardi 17 septembre 2019

Bonjour

Tu trouveras ci-dessous notre communiqué sur la mise en place du nouveau régime indemnitaire pour les fonctionnaires BIATS de Sorbonne Université.
Un prochain communiqué concernera les contractuel.les de notre Université.

En pièce jointe, tu trouveras notre 4 pages avec des articles :

  • sur la justice sociale et justice écologique,
  • la loi qui détruit la fonction publique,
  • nos révélations sur les retraites par points avec des simulations,
  • se syndiquer à la CGT.

Communiqué : Nouveau régime indemnitaire

Ce nouveau régime indemnitaire pour les collègues BIATS fonctionnaires est mis en place depuis juillet pour les agents de catégorie C, depuis aout pour les catégories B. Il sera effectif en octobre pour les catégories A.

La confusion est provoquée par l’absence d’information donnée à chacun d’entre nous pour comprendre le montant de sa prime.

Pour beaucoup l’augmentation de cette indemnité ne fera que compenser :

  • la disparition de la prime de fin d’année pour les ex UPMC et celles de aout et décembre pour les exP4,
  • la disparition de certaines indemnités spécifiques (salissure, travail en extérieur, ..),
  • la disparition de l’indemnité ministérielle de décembre (100 € en catégorie C, 50 € en catégorie B) accaparée par l’université qui ne la fait pas rentrer dans la garantie indemnitaire (ainsi les agents de la sûreté du campus de Jussieu peuvent perdre 8€ par mois !),
  • le changement des frais de restauration (voir prochain tract de la CGT).

Cette indemnité (I.F.S.E sur la feuille de paie) se compose de 3 parties :

  1. le socle : tout le monde le touche ; le montant est lié au grade de l’agent.
  2. Le complément responsabilité : pour les collègues qui assurent des fonctions d’encadrement
  3. Le complément technicité - expertise  : nous parlons de complément technicité, l’université parle de complément expertise. Il est destiné aux collègues qui sont sur des postes considérés comme "experts" par l’université.

Qu’est-ce qu’un poste expert selon la Présidence ? Rien à voir avec la qualification nécessaire, ni avec les compétences de l’agent, encore moins avec la qualité du travail fourni.

Voici les critères de l’administration pour déterminer quels postes "méritent" ce complément :

  • rareté, cherté sur le marché : postes difficiles à pourvoir, soit parce qu’il y a peu de travailleurs qualifiés en France, soit parce que les travailleurs du domaine préfèrent travailler dans le privé où ils sont beaucoup mieux payés (par exemple dans les domaines de la comptabilité, de l’informatique, de la mécanique...)
  • criticité : cela vise les postes absolument essentiels dans un service, qui concernent une compétence unique dans le service voire dans l’université (si l’agent qui est sur le poste s’en va, le service ne peut plus fonctionner normalement)
  • polyvalence : lorsqu’un poste correspond à 2 métiers distincts, par exemple plombier-chauffagiste.

Ce complément expertise sera versé à un nombre restreint de collègues (la DDRH ne nous dit pas combien !). Pour l’université, il ne s’agit pas de valoriser nos qualifications ; nous sommes tous techniciens et experts dans notre travail ! Ce système va surtout servir à l’université à pouvoir afficher des rémunérations plus élevées sur les postes qu’elle n’arrive pas à pourvoir. En clair, on trouve facilement des magasiniers de bibliothèque ou des secrétaires administratifs, donc pas besoin de prime. Mais on trouve plus difficilement un ingénieur système ou un expert-comptable, donc on gonfle les primes pour essayer de pourvoir ces postes.

L’indemnité d’accueil de 20 euros
La direction de l’université définira d’ici la fin de l’année les fonctions donnant droit à cette indemnité.

Ce retard est dû à la volonté de diminuer le nombre d’agents pouvant y prétendre. De plus, un des artifices consiste à la conditionner à des nouvelles formations pour l’accueil, formations qui ne sont pas prêtes.
La quasi-totalité des collègues assurant ces services ont déjà suivi des formations ! Et quand ils/elles demandent des formations d’anglais, souvent il leur est opposé un problème de place ou des raisons de service.

Indemnité d’agent de prévention (AP)
Les agents de prévention de l’ex UPMC percevaient 93,72 euros par mois, ceux de l’ex P4 rien.
Pour économiser sur l’harmonisation de cette indemnité, l’astuce à consister à :

  • diminuer le nombre d’agents de prévention sur tous les sites de Sorbonne Université au détriment de la qualité et des conditions de travail
  • la diminution à 50 euros de l’indemnité à un certain nombre d’agents.
    Surcharge de travail provoqué par cette fonction d’un côté, diminution de cette indemnité par ceux qui la percevait de l’autre : tout est fait pour décourager ces collègues d’être volontaire pour continuer à accomplir ces tâches et ainsi d’empêcher de faire da la prévention.

Pour avoir des informations sur ton salaire : n’hésite pas à nous contacter
Les syndicats CGT de Sorbonne Université FERC-Sup et SNTRS
Tel : 01 44 27 30 60
Nouveau email : cgt@sorbonne-universite.fr
http://sorbonne-universite.fercsup-cgt.net

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition