Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

Retraite : une autre réforme est possible

vendredi 6 septembre 2019

Retraite : une autre réforme est possible

Le régime à points préconisé par le gouvernement fera baisser les pensions. Pourtant financer un régime solidaire de retraite par répartition est possible. À condition d’appuyer sur les bons leviers.

Tract - Pdf

Les partenaires sociaux ont été reçus ces 5 et 6 septembre par le Premier ministre et les membres du gouvernement chargés du dossier des retraites. L’occasion de tenter d’infléchir le projet du gouvernement qui n’a pas montré, depuis dix-huit mois, la moindre volonté de concertation.

Pourtant, un autre type de réforme est possible pour améliorer le niveau des pensions de tous les travailleurs et revenir à un âge de départ légal à 60 ans. La CGT s’oppose à la mise en place d’un régime à points qui ferait baisser les pensions de 10 à 30 %, et propose une amélioration significative des retraites de tous les régimes à hauteur de 120 milliards d’euros d’ici 2050.

Où les trouver ? En jouant sur les différents curseurs, tout en maintenant un droit à un départ anticipé à taux plein pour les métiers les plus pénibles. Il faudra tout d’abord modifier la répartition des richesses. En instituant l’égalité salariale hommes / femmes, en augmentant les salaires et en assurant des emplois stables et qualifiés jusqu’à l’âge de la retraite. Contrairement à ce qui passe actuellement, où plus d’un travailleur sur deux est privé d’emploi à partir de 55 ans.

Il faudra aussi supprimer les exonérations de cotisations sociales mises en place par les lois de financement de la Sécurité sociale 2018 et 2019 et soumettre à cotisation sociale tous les éléments de rémunération (intéressement, participation, épargne salariale et épargne retraite).

Au programme également : la mise en place d’un malus sur les emplois précaires, la modernisation de la fiscalité du capital en créant une contribution sociale sur les revenus financiers distribués par les entreprises et la lutte contre l’évasion fiscale.

De quoi abonder les ressources des différents régimes de retraite.

Article source : CGT

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition