Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Occitanie > Université Toulouse 3 • Paul Sabatié (UPS)

Université Toulouse 3 • Paul Sabatié (UPS)

Toulouse 3 • Pas touche au temps de travail des personnels BIATSS !

mardi 9 avril 2019

FERC Sup CGT Toulouse 2 • FERC Sup CGT Toulouse-Occitanie • CGT INSA Toulouse •CGT INP Toulouse • CGT ENI Tarbes • CGT École nationale vétérinaire Toulouse • CGT École nationale d’aviation civile (ENAC) • CGT Institut supérieur de l’aéronautique et de l’Espace (ISAE-SUPAERO) • Section SNTRS CGT du CNRS • Section CGT INRA • SDEN 31 CGT Éduc’action Union locale CGT Mirail • Union locale CGT Toulouse Sud • Union départementale CGT 31 • Conseil régional CGT Occitanie • Union nationale CGT FERC Sup • Fédération Éducation, Recherche et Culture (FERC CGT) • Union fédérale des syndicats de l’État (UFSE CGT)

-

Mobilisation des personnels à l’UT3 :
Pas touche au temps de travail des personnels BIATSS !

Les syndicats CGT de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) de l’académie de Toulouse apportent tout leur soutien aux personnels en lutte de l’Université Toulouse 3 contre les projets de modification de leur temps de travail. En fin de mandat, le président de l’Université Paul Sabatier s’est fixé pour mission de casser l’une des rares conquêtes sociales des personnels de l’UT3 en voulant les faire travailler plus de 200 heures de plus par an.

La négociation du temps de travail à l’Université au moment du passage aux 35h prenait en compte la compensation de la quasi absence de promotions et un système de primes très basses dans notre ministère.

Pour imposer son projet inacceptable, la direction de l’Université fait croire que les primes vont augmenter significativement. C’est un mensonge. L’enveloppe supplémentaire, une fois rapportée à chaque agent, représente une somme négligeable.

Le président et son équipe proposent aux agents de jouer sur deux critères : le temps de travail et le nombre de jours de congés. Les agents auront donc le choix entre se couper le bras gauche ou le bras droit !
Cette mesure est inadmissible, elle va modifier en profondeur la vie des personnels : problèmes de garde d’enfants, difficultés à maintenir des activités culturelles ou associatives en dehors du travail, dégradation des conditions de vie et de travail dû à des amplitudes horaires plus longues…

Comme bien souvent, ce sont les femmes qui en seront les premières victimes.

Face à l’arrogance de la direction de l’Université et à l’injustice que son projet de réforme instaurerait, les personnels ont décidé de s’organiser et de construire la riposte, notamment en votant pour la grève sur l’UT3.

Les organisations CGT signataires apportent tout leur soutien aux personnels en lutte. Dans un contexte où le gouvernement a pour ambition de s’en prendre au temps de travail de l’ensemble des fonctionnaires et à leur statut, la lutte des personnels de l’Université Toulouse 3 revêt un enjeu particulier et nous nous y associons.

Nous nous engageons notamment à relayer la caisse de grève dans tous les établissements de la région et à apporter leur participation à toute action que leur proposeraient les agents de l’Université Paul Sabatier en lutte.

Votre combat est le nôtre, nous le soutenons et nous exprimons notre entière solidarité à tous les personnels en lutte de l’Université Paul Sabatier !

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition