Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Blog de la CGT FERC Sup Paris3

DéPrimes pour les titulaires à la Sorbonne Nouvelle : le compte n’y est pas ! Et c’est encore pire pour les contractuels…

lundi 18 février 2019

Les collègues ITRF ont vu, comme les AENES il y a deux ans, leurs lignes de primes changer en décembre dernier. Les collègues de la filière bibliothèques vont suivre prochainement. Nous publions ci-dessous les primes des collègues en fonction de leurs groupes RIFSEEP et de leurs corps. Pour les ITRF, un rattrapage a en principe été fait sur 15 mois sur la fiche de paie de décembre 2018.

Avec cette mise en place, les agents perdent leurs primes de fin d’année : cette prime doit être rétablie pour toutes et tous. Le calcul du rattrapage en tient compte. Cela avait été mis en place pour les AENES en 2015 : voir notre article sur le sujet.

À ce jour, la plupart des collègues de l’université touchent donc les minima imposés par le ministère, pas un sou de plus. C’est plus de22% en moins que la moyenne des établissements de l’enseignement supérieur (voir les annexes 5 des textes d’application RIFSEEP). Et notre ministère est de très loin l’un des moins généreux de la fonction publique.

Le montant des primes des titulaires BIATSS doit être revu à la hausse. Non seulement cet argent manque tous les mois sur nos fiches de paie tandis que le coût de la vie augmente, mais, en plus, ces montants indignes poussent les collègues à changer d’université pour augmenter leur rémunération. Cela impose aux services un turn-over délétère et engendre des difficultés de recrutement croissantes.

Nous rappelons notre opposition au principe du RIFSEEP qui instaure la concurrence entre les collègues par l’individualisation des primes. Tous les agents doivent être dans le premier groupe. La concurrence entre les agents ou les services et composantes ne peut être que néfaste.

Augmenter les primes pour les amener au niveau moyen dans notre domaine ministériel coûterait environ 300 000 euros, c’est moins que la part non exécutée des lignes masses salariale des derniers budgets initiaux. L’argent est donc bien disponible, contrairement à ce que les derniers présidents ont annoncé. Il doit revenir aux collègues.

Cela reviendrait à augmenter en moyenne les primes de 65 euros par mois (780 euros par an).

Et pour les CDD et CDI ?

Nous revendiquons avec force que tous les membres du personnel, en CDD ou en CDI, puissent toucher des primes semblables aux titulaires. Le CA avait voté en ce sens en 2012 : une partie des primes devait être intégrée aux salaires des contractuels. Cela n’a jamais été mis en œuvre.

Nous revendiquons l’égalité de traitement entre titulaires et contractuels.


Collègue de la filière ITRF, prime RIFSEEP-IFSE, hors collègues concernés par la prime informatique ou autres primes spécifiques. A partir du 1/9/2017

corps et groupemoyenne enseignement supérieur et recherche en 2014 et en eurosminimum RIFSEEP annuel en eurosminimum RIFSEEP par mois en eurosprime prévue pour les collègues à P3 en eurosDifférence avec situation antérieure
adt groupe 2 2 570 2 160 180  
adt groupe 1 2 210 184 184 entre 9 et 14 euros de plus
tech groupe 3 3 728 3 020 252 252 entre 0 et 35 euros de plus
tech groupe 2 3 200 267 267 entre 4 et 50 euros de plus
tech groupe 1 3 320 277 277 entre 14 et 60 euros de plus
asi groupe 2 4 296 3 500 292 298 0 euros de plus
asi groupe 1 3 700 308 308 10 euros de plus
ige groupe 3 5 291 3 880 323 343 0 euros de plus
ige groupe 2 4 460 372 372 29 euros de plus
ige groupe 1 5 300 442 442 99 euros de plus
igr groupe 3 8 447 6 000 500 500 6 euros de plus
igr groupe 2 7 200 600 600 106 euros de plus
igr groupe 1 8 400 700 700 206 euros de plus

Référence : Circulaire DGRH C1-2 2017-0170 du 15 septembre 2017 relative à la mise en œuvre du RIFSEEP au bénéfice des corps de la filière ITRF


Collègue de la filière administrative, prime RIFSEEP-IFSE. A partir du 1/9/2015

corps et groupemoyenne ESR 2013minimum RIFSEEP annuelminimum RIFSEEP par moisprime prévue pour les collègues à P3Différence avec situation antérieure
adjaenes groupe 2 2 436 2 160 180  
adjaenes groupe 1 2 210 184 184 entre 9 et 14 euros
saenes groupe 3 4 005 3 020 252 252 ou 263 entre 0 et 11 euros
saenes groupe 2 3 200 267 267 entre 4 et 50 euros
saenes groupe 1 3 320 277 277 entre 14 et 60 euros
AAE groupe 4 6 688 3 880 323 343 0 euros
AAE groupe 3 4 460 372 372 29 euros
AAE groupe 2 5 300 442 442 99 euros
AAE groupe 1 5 600 467 467 124 euros

Référence : Circulaire DGRH C1-2 2015-0163 du 5 novembre 2015 relative à la mise en œuvre du RIFSEEP au bénéfice des corps de la filière administrative


Collègue de la filière bibliothèque, prime RIFSEEP-IFSE à partir du 1/1/2018

corps et groupemoyennes 2015 au MESRIminimum RIFSEEP annuelminimum RIFSEEP par mois
mag groupe 2 2 798 2 160 180
mag groupe 1 2 210 184
bibas groupe 2 4 256 3 200 267
bibas groupe 1 3 320 277
bib groupe 2 5 199 4 460 372
bib groupe 1 5 300 442
conservateurs groupe 3 7 277 5 700 475
conservateurs groupe 2 6 600 550
conservateurs groupe 1 7 500 625
conservateurs généraux groupe 2 12 450 7 800 650
conservateurs généraux groupe 1 10 000 833

Référence : Circulaire DGRH C1-2 2018-0126 du 6 septembre 2018 relative à la mise en œuvre du RIFSEEP au bénéfice des corps de la filière bibliothèque.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition