Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

Violence à la Faculté d’Economie Gestion (FEG) du site Colbert

vendredi 22 février 2019

La Faculté d’Economie Gestion (FEG) du site Colbert a connu récemment un nouvel épisode de violence à ses abords. Cette fois un personnel de l’université a été agressé au sein des locaux et a été menacé de représailles.

C’est une nouvelle étape de franchie et les personnels ont atteint les limites de ce qui peut être supporté.

Nous constatons que les démarches entreprises par l’université s’avèrent insuffisantes.

La FEG connaît depuis des années des problèmes d’insécurité. Ce climat tendu perturbe non seulement les déplacements des personnels et des étudiants mais aussi le déroulement normal de l’enseignement et du travail.

Un des services, dont les fenêtres du rez-de-chaussée donnent directement sur la place, souffre particulièrement de la situation. Il subit les insultes, le bruit, les jets de détritus et est aux premières loges lors des batailles rangées qui se déroulent régulièrement devant la faculté. Il n’est pas rare pour les personnels de voir des belligérants jetés sur les vitres ou de recevoir des projectiles. Des armes blanches, comme des couteaux, machettes, haches, ont été aperçues.

Mardi 5 février, un palier a été franchi. Un personnel de l’université, qui se trouvait à l’intérieur des locaux, a été aspergé de gaz lacrymogène et menacé de mort.

Les personnels vivent dans une angoisse permanente et redoutent aujourd’hui un drame.

Face à cette situation les mesures prises semblent dérisoires. Nous notons aujourd’hui que les personnels ne se sentent pas soutenus par leur hiérarchie, qui leur demande de tenir leur poste de travail. Il a été dit que l’on ne pouvait pas appeler la police par peur des représailles. Il semblerait qu’il n’ait pas été communiqué non plus de consignes à tenir dans ces cas extrêmes. La CGT s’interroge sur les mesures qui sont prises, que ce soit au niveau de la faculté ou de l’université. Il est clair à nos yeux que les choses ne peuvent continuer ainsi et nous interpelons la présidence de l’université afin qu’une action efficace soit menée, pour un retour rapide à des conditions d’études et de travail normales.

Le syndicat CGT FERC Sup a rencontré une délégation d’agents de cette composante, nous avons également alerté la présidence et les membres de la direction de ce site.

Nous organiserons une assemblée générale sur ce site durant la semaine du 25 février, nous invitons tous les personnels à y participer.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition