Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille

Site web du syndicat CGT de l’université Aix-Marseille

Communiqué de la CGT Ferc Sup de l’Université d’Aix-Marseille Sur les violences policières contre les Gilets Jaunes

lundi 21 janvier 2019

Communiqué de la CGT Ferc Sup de l’Université d’Aix-Marseille sur les violences policières contre les Gilets Jaunes

La France connait actuellement une mobilisation (dite des « Gilets Jaunes ») sans précédents, que ce soit dans sa forme, sa détermination et sa durée. Cette mobilisation a une notoriété aujourd’hui internationale, et a prit de court le pouvoir, qui ne répond que par un niveau toujours plus accru de répression.

Cette répression est aujourd’hui de plus en plus dénoncée, par de nombreuses organisations politiques, syndicales ou associatives, mais aussi par Jacques Toubon, Défenseur des Droits, ou encore Amnesty International.

L’utilisation disproportionnée de la force accordée à la police entraine un niveau de répression et de violences jamais atteint depuis des décennies.

Face à cette situation intolérable, le syndicat CGT Ferc Sup d’AMU exprime sa colère et dénonce en premier lieu l’utilisation d’armes interdites dans d’autres pays comme les grenades de désencerclement, grenades GLI-F4 ou les LBD-40 (qui remplace le Flashball), qui ont entrainé de très nombreuses mutilations (membres amputés, personnes éborgnées, mâchoires facturées, personnes dans le coma etc.).

Selon un article cité par le journal Libération, au 15 janvier, 94 blessés graves parmi les gilets jaunes et les journalistes, dont 69 par des tirs de lanceur de balle de défense (LBD-40), ont été recensés depuis le début des manifestations, le 17 novembre 2018. En tout, ce sont plus de 1000 personnes qui ont été blessées dans les manifestations « des Gilets Jaunes ». On recense également plus de 1600 arrestations et près de 1400 placements en garde à vue.

Mais d’une manière générale, le syndicat CGT Ferc Sup d’AMU dénonce les arrestations massives et la répression brutale de ce gouvernement face à une mobilisation légitime et citoyenne.

Plus d’information sur les violences policières :

  • Violences policières : le 20h de TF1 se contredit - Vidéo du HuffPost - 2 minutes
  • Les forcenés - Le Monde Diplomatique, 8 janvier 2019
  • Récapitweete de David Dufresnes
  • Usage excessif de la force lors des manifestations des "gilets jaunes" - Amnesty Internation, 12 décembre 2018
  • Violence patronale, violence ouvrière (Jaurès et Clemenceau, 1906)
  • « Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.
    La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.
    La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.
    Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »
    Dom Helder Camarra, archevêque de Recife

  • « Il y a quelques années, un haut responsable des forces de maintien de l’ordre insistait, lors d’un entretien, sur le caractère relationnel de la violence. Il nous confiait : " c’est nous, l’institution, qui fixons le niveau de violence de départ. Plus la notre est haute, plus celle des manifestants l’est aussi ». Le Monde diplomatique

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition