Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Grenoble - UGA - G-INP

Syndicat CGT de l’Université Grenoble Alpes, Grenoble INP et de la ComUE UGA

Des avancées à l’UGA pour la rémunération des enseignant·e·s contractuel·le·s !

mardi 27 novembre 2018

La CGT a obtenu aujourd’hui, à l’UGA, pour les enseignant·e·s contractuel·le·s, une revendication qu’elle portait depuis plusieurs mois : l’alignement de leur rémunération sur celle des titulaires.

Nous demandons bien sûr sans relâche la titularisation de ces enseignants contractuels, titularisation rendue difficile par l’impossibilité de passer des concours réservés Sauvadet. Cependant, en attendant cette titularisation, nous refusons qu’il leur soit appliqué une sorte de double peine : l’impossibilité d’accès au statut protecteur de fonctionnaire, ET des conditions de rémunérations moins favorables que leurs collègues titulaires, pour le même travail !

Les enseignants contractuels étaient rémunérés sur la base de l’ancienne grille des enseignants certifiés, définie avant la revalorisation des carrières, dans le cadre de la négociation PPCR. Nous avons obtenu le réalignement de la grille des contractuels sur la grille actuelle PRCE. Si la progression de carrière des contractuels reste retardée par rapport à celle des titulaires (entre 6 mois et 1 an par échelon), certaines durées ont été raccourcies, notamment pour éviter de stagner à certains échelons. Par ailleurs, nous avons obtenu la prolongation de la grille avec des échelons supplémentaires, afin d’éviter les blocages de carrière.

Enfin, ces enseignants étaient jusqu’à aujourd’hui les seuls personnels permanents de l’université à ne pas percevoir de prime : la CGT a obtenu que l’UGA leur verse un complément de rémunération, équivalent à la « Prime d’Enseignement Supérieur » touchée par les enseignants PRCE, soit 105 €/mois.

Nous demandons toujours, pour tous les métiers, enseignants comme BIATSS, l’alignement réel des grilles de rémunération comme des primes des contractuels indexés sur celles des titulaires. En attendant bien sûr leur titularisation massive !

Ces avancées sont de bon augure pour les futures négociations concernant les conditions de travail et de rémunération dans la future Université Intégrée...

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : 01 55 82 76 28 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Couriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr