Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰

Accueil > Syndicats > Auvergne-Rhône-Alpes > Grenoble - UGA - G-INP

Syndicat CGT de l’Université Grenoble Alpes, Grenoble INP et de la ComUE UGA

Campagne d’emploi UGA : des gels de postes qui aggravent les conditions de travail et d’étude

mardi 27 novembre 2018

Comme nous l’écrivions déjà en janvier dernier, à l’occasion du vote au CA du budget initial de l’UGA :

Les conditions de travail et d’étude à l’UGA, déjà profondément dégradées par la fusion et les réorganisations incessantes de services ou de composantes, vont à nouveau être aggravées par les gels de postes prévus par ce nouveau budget. À l’UGA, aujourd’hui, dans certains services, les personnels en arrêt maladie ne sont pas remplacé·e·s. Dans certaines composantes, des étudiant·e·s n’ont plus d’enseignant·e en face d’elles et eux. Dans d’autres composantes, la charge des enseignant·e·s en heures complémentaires est telle qu’elle leur empêche toute activité conséquente de recherche.

Est-ce cela l’excellence ?

Nous aurions aimé nous être trompés dans notre analyse. Hélas, la situation s’est encore empirée, et la rentrée 2018 a fait peser une charge souvent insupportable sur les agents, administratifs et techniques, gestionnaires de scolarité, enseignants. Le comité d’intervention RPS, déjà surchargé l’année dernière, a vu le nombre d’alertes encore augmenter. Et pourtant, la présidence de l’université continue de supprimer des postes : 8 postes BIATSS et 5 postes MCF supprimés dans la campagne d’emploi votée aujourd’hui en CT. Les représentants CGT au CHSCT ont pu néanmoins arracher un poste de maintenance des sorbonnes pour assurer la sécurité des personnels alors qu’au nom des économies ce dernier avait été refusé par la présidence.

Dans ce contexte, où les personnels de l’université ne peuvent simplement plus remplir correctement leurs missions de service public, les politiques dites d’« excellence », les appels à projets multipliés, agissent comme autant d’injonctions contradictoires [1] pour les agents.

La CGT a donc voté contre cette campagne d’emploi.


[1Et les injonctions contradictoires, ça finit par rendre fou

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : 01 55 82 76 28 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Couriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr