Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰

Accueil > Syndicats > Occitanie > CGT-UT2J • Université Toulouse 2-Jean Jaurès

Les infos du syndicat FERC-Sup CGT de l’Université de Toulouse 2-Le Mirail.

LiAiSONS n° 403-1 • Construire un contre-pouvoir pour reprendre la main sur notre Travail

lundi 19 novembre 2018

Après les élections aux conseils centraux

Les élections pour le renouvellement des Conseils centraux ont eu lieu. Désormais, tractations entre appareils et stratégies personnelles vont occuper la place et le temps. Quels que soient les arrangements qui en sortiront, nous savons que les projets et les injonctions du gouvernement n’ont pas pour objectif d’épargner les agents, titulaires et contractuels, des services publics. Bien au contraire. Les marges de manœuvre de la nouvelle direction seront très faibles. C’est pourquoi il est aujourd’hui indispensable de saisir l’opportunité des élections professionnelles 2018 pour

ORGANISER UN ÉQUILIBRE DES POUVOIRS

Après l’élection d’une nouvelle équipe de direction qui va vouloir mener l’établissement sur le chemin qu’elle s’est tracé, la CGT propose aux personnels de construire un contre-pouvoir, avec le Comité technique et le CHSCT : pour que rien ne puisse se faire au détriment des personnels, contre leur volonté ou sans tenir compte de leur avis.
Les résultats du vote des personnels pour la constitution du Comité technique de l’UT2J vont déterminer la composition du CHSCT de l’établissement et la place que la CGT y tiendra. Le CHSCT est une instance où les personnels ont encore la possibilité de se faire entendre pour reprendre la main sur leur Travail. Les mandaté·es CGT y défendront le droit à la santé et à la sécurité de tous et toutes sur le lieu de Travail, le droit à exercer dans des lieux de travail sains et sécurisés (santé physique et mentale) que le chef d’établissement a l’obligation de leur garantir.
Si les Conseils centraux sont des instances de direction, le Comité technique et le CHSCT de l’établissement sont des instances où la parole, le point de vue et les aspirations sociales des travailleurs et des travailleuses doivent primer.

Reprenons la main sur notre Travail

Pour préparer cette échéance et commencer à créer les conditions de l’émergence de ce contre-pouvoir, la CGT vous propose de prendre le temps de revenir sur la
question du travail
.

Les situations de mal-être et de violence au travail sont aujourd’hui monnaie courante. Elles sont liées à des choix et décisions relatifs à l’organisation du travail. Elles sont une conséquence des politiques d’austérité et de rigueur budgétaire. Elles s’appuient sur l’arbitraire et l’autoritarisme. Elles se construisent à partir de réduction
d’effectifs, d’évaluations individualisées, de flexibilité, de pseudo qualité totale.

Cette gestion organisationnelle du travail a généré l’éclatement des collectifs de travail. Elle permet que le lien de subordination se transforme en lien de soumission. Elle impose que les négociations soient axées sur la seule gestion, sur le donnant-donnant qui, à terme, est toujours en défaveur des personnels.

De fait, chacune et chacun est dépossédé du pouvoir de s’organiser, de s’adapter, donc de penser.

Or, si on nous empêche de penser, notre capacité d’action est amputée , anesthésiée !

Rien n’est fatal ni inéluctable ! Nous devons reconquérir, collectivement, des marges de manœuvre, bousculer les organisations du travail, les remettre en cause et mettre en œuvre nos propres solutions. C’est notre droit !

Il n’est inscrit nulle part dans le marbre que l’évaluation doit être à sens unique !

Évaluons donc les conditions dans lesquelles on nous impose de faire notre Travail. Évaluons aussi notre hiérarchie à laquelle on demande de nous soumettre. Prenons quelques minutes sur notre temps de travail pour (re)commencer à le penser. Posons-nous et prenons le temps de penser l’organisation de notre Travail : comment travaillons-nous, pourquoi et dans quelles conditions ? Jusqu’à quel point sommes-nous prêts et prêtes à accepter l’inacceptable, l’inadmissible ou l’insupportable ?

La grille proposée ci-après n’est pas exhaustive. Elle peut être modifiée, adaptée, ouvrir sur d’autres questions… Elle est un outil au service de chacune et chacun, des équipes. Elle est un temps de respiration, de pensée... pour l’action et la construction collective des exigences que nous pourrons défendre tous et toutes ensemble pour un objectif commun : avoir les moyens de faire correctement notre travail, nos métiers.

Préparons ainsi le mandat pour lequel une nouvelle équipe de direction vient d’être élue.

Télécharger la première partie de l’évaluation

Et maintenant ?

Un prochain numéro, diffusé dans quelques jours, proposera la seconde partie de cette évaluation.

Nul besoin de nous retourner ce questionnaire. Il a vocation à ouvrir la discussion dans les services.

Si vous souhaitez venir en parler avec la CGT, les syndiqué·es et les élu·es CGT sont disponibles. Vous pouvez venir nous rencontrer et en discuter avec nous lors de notre permanence ou lors des Heures d’information syndicale que nous organisons dans les services.

En votant pour la liste présentée par la CGT le 6 décembre, vous signifierez aussi que c’est bien dans cette direction que les personnels de l’établissement veulent s’organiser et se défendre.

Permanences CGThé

La CGT organise, tous les jeudis, une permanence ouverte à toutes et à tous,
entre 12h30 et 13h30, au local CGT.

N’hésitez pas à venir nous rencontrer, que vous souhaitiez…

  • nous connaître,
  • nous faire connaître vos idées, vos propositions,
  • obtenir un renseignement, connaître vos droits,
  • nous faire part de difficultés dans votre service,
  • discuter de vos conditions de travail et organisation du travail, de relations au travail, de contrat de travail pour les contractuel·les ou pour vous syndiquer et militer avec nous.

Notre porte est ouverte :
discutons-en autour d’un thé ou d’un café
Permanences tous les jeudis, de 12h30 à 13h30,
au local syndical CGT (MS005, RDC, Maison des Solidarités)

► Un rendez-vous avec le syndicat est possible en dehors de ces horaires.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : 01 55 82 76 28 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Couriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr