La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

CPE Bib - Profession de foi FSU - CGT

mardi 30 octobre 2018

Université d’Aix-Marseille
Élections des représentant.e.s des personnels des bibliothèques à la Commission Paritaire d’Établissement

Voter FSU - CGT

c’est choisir des élues et élus qui défendent

la transparence et l’égalité de traitement des personnels !

Le 6 décembre vous allez élire vos représentants et représentantes à la Commission Paritaire d’Etablissement (CPE) de la filière bibliothèque. La CPE émet un avis sur les questions individuelles relatives à la carrière des personnels concernés. En préparation des Commissions Administratives Paritaires Nationales (CAPN), elle est consultée pour les titularisations, évaluations, tableaux d’avancement (TA), listes d’aptitude (LA) changement de corps, mutations, temps partiels, détachements, recours pour les entretiens individuels, ou sanctions disciplinaires.

Face à une Administration qui cherche de plus en plus à avoir la main sur tous les actes de gestion individuelle au détriment d’une gestion nationale des carrières, il faut des élus et élues qui s’engagent à défendre l’égalité de traitement, refusant le clientélisme et l’arbitraire. C’est pourquoi les syndicats CGT Ferc-Sup et SNASUB-FSU ont décidé de s’unir sur des engagements forts, pour que soient défendues la transparence, la cohérence, l’égalité de traitement et les prérogatives des Commissions Administratives Paritaires Nationales (CAPN).

Nos engagements comme candidats et candidates, à la CPE de la filière Bibliothèque

  1. Assurer l’égalité de traitement des agents : Nous exigeons que l’administration informe systématiquement tous les agents de leur promouvabilité. Nous demandons que pour chaque agent promouvable (LA et TA) un dossier soit systématiquement réalisé et que celui-ci soit étudié par la CPE. Nous revendiquons également l’envoi de tous les dossiers à la Commission Administrative Paritaire Nationale (CAPN), même ceux des non proposés.
  2. Définir des critères objectifs afin d’éviter le favoritisme ou le clientélisme qui se cachent derrière la « valeur professionnelle » et le « mérite », leviers de la mise en concurrence des personnels pour tout ce qui concerne la carrière des agents. Ces critères prennent en compte la carrière de l’agent (fonctions exercées, ancienneté, âge, mobilité, formation, technicité...). Pour le changement de grade, l’ancienneté doit être le critère prioritaire ; pour le changement de corps, la formation, la responsabilité, l’aptitude aux nouvelles fonctions et l’expérience acquise doivent également être évaluées. La mise en place de critères cohérents, transparents, quantifiables dans l’examen du mouvement mais aussi des promotions pourrait être facilement transposable en barème. Cela objectiverait les choix et renforcerait l’égalité de traitement des agents.
  3. Favoriser la mobilité interne et externe. Depuis la fusion, les possibilités de mobilité se sont considérablement réduites au SCD AMU. Nous revendiquons que les agents puissent postuler sur des postes susceptibles d’être vacants, la réalisation d’un deuxième mouvement, et que l’ensemble des demandes et avis soient portés à la connaissance de la CPE, l’abandon des avis défavorables des chefs de services sur le départ d’un agent.
    Pour la mobilité externe nous nous opposerons à toute mise en place de tris des agents demandant leur mutation au SCD AMU. Non au profilage des postes et au droit de veto des présidents. Seules les CAP nationales, qui connaissent tous les dossiers, doivent continuer à décider des mutations, sur la base de critères les plus objectifs possibles, en particulier familiaux ou médicaux. Non aux pratiques actuelles de l’Administration pour faire valider ses choix, basés uniquement sur le profil des agents ou leurs présupposées motivations.
  4. Défendre le statut des personnels des bibliothèques : Nous nous engageons à défendre le caractère national et interministériel des postes de personnels des bibliothèques. Nous réclamons l’ouverture d’un plus grand nombre de poste aux concours et l’arrêt des gels de postes pour des raisons uniquement budgétaires. Nous réclamons également que les établissements cessent les rétentions de postes, ce qui rend impossible la tenue d’un véritable mouvement national. Nous nous battrons pour une revalorisation des carrières des personnels de la filière. Pour cela nous revendiquons une requalification massive des emplois pour correspondre aux besoins des bibliothèques, et aux missions réellement assurées par les agents. Mais aussi pour une augmentation des ratios promus/promouvables pour off rir à chacun une évolution de carrière.

  • TA : Tableau d’Avancement
  • LA : Liste d’Aptitude
  • CPE : Commission Paritaire d’Établissement
  • CAPN : Commission Administrative Paritaire Nationale

Le 6 décembre, votez et faites voter pour les candicats des listes FSU - CGT

Catégorie B

  1. ALLOUCHE Thierry (BU Schuman Droit)
  2. BALTHY Bastien (BU Bernard Dubois)
  3. CLARISSE Axelle (SCD St Charles)
  4. GUEZ Laure (BU Fenouillères)

Catégorie C

  1. CAUGANT Julien (BU Timone)
  2. COLOMBO Ghislaine (BU Schuman Droit)
  3. GIORGI Alphonse (BU Timone)
  4. PORTALES Laurence (BU Bernard Dubois)
CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr