Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève du 20 au 27 septembre.

Signez nos pétitions !

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Les dossiers > Enseignement supérieur > Loi Vidal - ORE (2017-2018) > Sélection - Fusions · Échos des mobilisations

Sélection - Fusions · Échos des mobilisations

lundi 5 mars 2018

MONTPELLIER
AG en intersyndicale à l’université Paul Valéry, 400 participant.e.s
Décisions :

  • Blocage les jours d’AG, le 15 mars et le 22 mars ainsi que la semaine du 26 février
  • AG interluttes (avec les différents secteurs mobilisés) les 15 et 22 mars
  • Occupation de l’amphi A de manière continue
  • Blocage et manifestation le 6 mars
  • Proposition et organisation d’1 AG commune à toutes les universités avec blocage du site P.Valéry cette date
  • Appel à la grève le 21 mars

TOULOUSE
Toulouse 2 AG 5 mars :CGT – FO – FSU – SUD Éducation –Comité Mobilisation personnel.
170 participants et participantes.

Création d’une plateforme de revendications avec les syndicats, les personnels et les étudiant-e-s
Blocage de la Maison de la Recherche

Reconduction de la grève. Prochaine AG le 7 mars 2018

Les camarades de Toulouse 3 sont en train d’organiser une action intersyndicale et inter-établissement contre la sélection, CAP 2022 et contre l’individualisation des carrières.

GRENOBLE
16 février 2018 – Barrage policier à l’entrée du CA
Communiqué des élu.e.s CGT FERC Sup, FSU, Solidaires, UNEF et Licorne
La présidence de l’UGA a cru bon, pour la deuxième fois cette année, de devoir faire appel aux forces de l’ordre pour « protéger » la tenue du CA du 16 février 2018 contre les étudiants venus l’interpeller sur la réforme ORE (Orientation et Réussite des Étudiants) et sa mise en œuvre locale.

Plus d’une quinzaine de gendarmes mobiles et de policiers nationaux étaient positionnés devant l’entrée et à l’arrière du bâtiment dans lequel le CA, délocalisé sur le site santé à la dernière minute, devait se tenir.

La décision de la présidence de l’Université de recourir systématiquement aux forces de l’ordre tranche singulièrement avec ses déclarations d’ouverture, de dialogue et de défense de la démocratie, démocratie mise à mal dans la mise en œuvre anticipée du projet ORE sans consultation des conseils de composantes et a fortiori sans prise en considération des motions de départements s’y opposant.

Nous n’avons rien à craindre d’étudiants qui demandent que le débat s’engage et que des clarifications soient apportées par la présidence de l’université sur ses orientations : c’est le sens de la demande portée par les représentants des étudiants en déclaration liminaire du CA de vendredi.

Nous, élus représentants des étudiants et des personnels, refusons - et refuserons - de siéger sous barrage policier. Nous attendons une autre réponse de la présidence face aux demandes légitimes des personnels et des étudiantes.

CAEN
Réunion publique sur éducation et accès aux études supérieures (OS : CGT, FSU et UNEF + organisation politiques) le 5 mars 19h
Tractage et AG à l’université le 7 mars 2018 12h30

LYON
6 février AG intersyndicale (CGT, FO, SUD, FSU) contre les principes incontournables de l’université cible

Motion :
Nous, assemblée générale des personnels réunie le 6 février 2018, rejetons le projet d’université-cible et les principes et valeurs explicités dans le document intitulé « Principes incontournables de l’Université-cible ». Par conséquent, nous rejetons également la « Feuille de route concernant l’université cible » qui entérine ces principes alors même qu’ils n’ont pas été acceptés par la communauté et qui engage la communauté alors-même qu’elle n’a pas été consultée.

Nous demandons en l’état actuel des réflexions, l’abandon du projet d’université cible et de toute fusion et éventuellement la construction d’un autre projet dans un temps long, en concertation dès le départ avec l’ensemble des personnels et des usagers, avec des bénéfices avérés pour l’accomplissement de toutes les missions de service public par et pour tout·e·s les acteurs et actrices de l’université.
- Nouvelle AG convoquée le 7 mars

PARIS 7
AG le 6 mars, 12h

ESPE Paris
7/3 AG site des Batignolles ; 8/3 site Molitor

PARIS
13/3 AG Paris1, Paris 4, Sorbonne et Tolbiac

PARIS 8
AG 15/3

UT Compiègne
AG 15/3

PARIS 13
Communiqué intersyndical – Maquettes de formation : Respect du cadre légal, respect des étudiants et personnels !
Aujourd’hui, alors que les équipes pédagogiques travaillent depuis des mois au renouvellement de l’offre de formation, dans le souci permanent de la cohérence pédagogique nécessaire à la réussite de tou.te.s les étudiant.e.s et à la qualité de nos diplômes, elles subissent des pressions constantes pour baisser le coût des formations par tous les moyens.(...)
La situation est particulièrement grave concernant les maquettes de licence.
Dans sa « lettre de cadrage » en date du 04 octobre 2017, le vice‐président (VP) de la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU) présentait déjà comme nécessaire à la « soutenabilité » de l’offre de formation des « dispositifs de rationalisation » dont la recommandation d’ « un maximum de 1500h/étudiant pour la licence ». Rappelons que l’arrêté « licence » du 01 août 2011 mentionne très explicitement (article 6) que « la formation représente un volume d’au moins 1 500 heures d’enseignement sur l’ensemble du cursus de la licence ». L’ambition maximale de l’Université Paris 13 pour ses étudiant.e.s devrait donc se réduire… au minimum légal ! (…) Pire, depuis cette date certaines équipes responsables de l’élaboration de maquettes de licence subissent des injonctions à proposer des maquettes qui ne respecteraient pas le cadre légal.(...)Notre conscience et notre éthique de fonctionnaire, notre haute conception des devoirs de l’Université envers la jeunesse et la société nous interdisent d’accepter ces demandes illégales.(...)
Alors que nous souhaitons offrir à tou.te.s les jeunes qui intègrent notre université les meilleures chances de réussir, il nous est intolérable de dégrader la formation proposée aux étudiant.e.s de licence et particulièrement à celles et ceux qui sont inscrit.e.s en première année, où les taux d’échec sont les plus élevés et où un encadrement de qualité est particulièrement nécessaire.

Alors que la mise en marché de l’ESR accentue toujours plus la concurrence entre établissements et formations, nous refusons de délivrer des licences « au rabais » qui pénaliseraient nos jeunes diplômé.e.s tant dans leur insertion professionnelle future que dans leur poursuite d’étude en Master, filières aujourd’hui sélectives.

ANGERS
28 février : comité d’accueil intersyndicale de la ministre Vidal
1er mars : blocage du CA : Pas de sélection, c’est la démocratie par et pour les étudiants

BORDEAUX
Jeudi 1er mars : Blocage du Campus de la victoire suite au vote de l’AG, pour protester contre la loi sur l’accès de l’université, non au critère de la « réalité » des débouchés ; refus de la sélection et de la hausse prévisible des frais d’inscription. Dépôt des revendications au CA à 14 h : Votre sélection, notre avenir !
Nouvelle AG prévue le 5/3

LA ROCHELLE
Collectif de juristes (13 sur 22)pour une interpellation du CA du 12 mars contre la disparition des UFR avec création d’un collégium rassemblant toutes les licences avec pour seul objectif des économies. Atteinte pour la liberté académique, risque de ne plus être une université de plein exercice avec création de champs disciplinaires dominants. Demande de moratoire au projet d’établissements.
1er mars : Fac de Lettres et Langues : motion du conseil d’UFR contre le Plan étudiant. « Opposition à la loi dite ORE (…) soutient le mouvement étudiant.e.s et en appelle à la mobilisation d’ampleur.(…) La loi de la sélection (..) mise en cause d’un droit fondamental du code de l’éducation, celui pour tout bachelier et toute bachelière de pouvoir accéder aux études supérieures qu’il ou elle a choisi. »

AIX MARSEILLE
Création de comités de mobilisation sous l’impulsion de l’intersyndicale (CGT, FO, SUD, FSU) tractages, réunions, projection du film « étudiants, l’avenir à crédit »
Motion du département d’Histoire Non participation au classement des étudiants dans le cadre de ParcourSup.
21 mars ,journée centrale d’actions et de réunions en préparation du 22 mars.

RENNES 2
28 février AG commune en présence du comité de mobilisation de Toulouse.
Blocage de l’université Jeudi 1ermars et blocage du CFVU.
En intersyndicale, réunion publique à destination des lycéens et lycéenne « la sélection, ce n’est pas la solution 6 mars 19h.

NANTES
AG 28 février et réunions avec des sociologues
Pique nique informatif sur la sélection le 2 mars
Semaine du 5 mars, initiatives pour aller à la rencontre des lycéens et des lycéennes.

CLERMONT - FERRAND
Rassemblement intersyndicale (CGT, FSU, Sud, UNEF, lycéens) contre la sélection lors de la venue du recteur Benoît Delaunoy 5/3 11h

FRANCHE - COMTÉ
Occupation d’amphi et programme militant (projections, ateliers) semaine du 26/2
Dijon : rassemblement contre la sélection Scolaire/universitaire, 5 mars 14h.

POITIERS
Blocage de l’UFR Sciences. AG en intersyndicale. Annonce le 3 mars lors des journées portes ouvertes du refus du président des attendus.
ESPE 6 mars 18h/22h, réunion publique ParcourSup Arnaque en vue !

LORRAINE
AG du 19 février (CGT, SUD, FSU, FO et Obstinés) Appel aux UFR, départements, personnels de l’université à ne pas classer les étudiantes et les étudiants « pour une université ouverte ».
La loi ORE (..) vise à instaurer une sélection à l’entrée de l’université et accentuera les inégalités »
L’UFR SHS a décidée d’accepter tous les dossiers et de n’en classer aucun.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition