La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Occitanie > CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès > Communiqué intersyndical à la suite de la décision du Tribunal administratif (...)

Syndicat CGT FERC Sup - CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès

Communiqué intersyndical à la suite de la décision du Tribunal administratif du 3 mai 2018

jeudi 3 mai 2018

Communiqué de l’intersyndicale étudiant-e-s et personnels

Le 2 mai 2018, le Tribunal Administratif de Toulouse, saisi par l’organisation étudiante UNI non représentée dans les instances de l’UT2J, ordonne à « l’Administrateur provisoire de l’Université Toulouse - Jean Jaurès de faire usage de son pouvoir de police administrative afin de libérer l’accès à l’ensemble des locaux universitaires sur le site du Mirail ».

Nous condamnons la décision du Tribunal Administratif. Nous condamnons la décision de l’Administrateur provisoire d’appliquer cette décision sans attendre et sans discussion préalable avec les organisations syndicales étudiantes et de personnels, sur injonction directe de la Ministre et du gouvernement. Nous dénonçons l’intervention des forces de l’ordre qui découlera de « la réquisition par la préfecture pour procéder à la libération des lieux ». Cette « libération des lieux » met de fait en danger physique nos étudiant-e-s, nos collègues ainsi que les demandeurs d’asile. L’Administrateur provisoire, l’ex-Président Daniel Lacroix, la Rectrice et la Ministre ont toujours été sourd-e-s aux revendications des personnels et des étudiant-e-s en grève depuis le 13 décembre 2017, amenant, une nouvelle fois, à une prise de décision autoritaire pour réprimer le mouvement social.

Nous rappelons que cette décision intervient dans un contexte où d’autres campus universitaires ont connu des interventions policières (Tolbiac, Sorbonne, Censier, Nanterre, Montpellier, etc.). Nous estimons que cette décision est politique contre la résistance des étudiant-e-s et personnels face à la loi ORE et aux arrêtés licences et en aucun cas relative à la soi-disant insécurité des individus sur le campus.

Les organisations syndicales exigent une réponse du Ministère et de l’Administrateur provisoire sur l’ensemble de leurs revendications. Cette décision du Tribunal Administratif n’entachera pas notre détermination pour combattre la loi ORE et défendre l’ensemble de nos revendications.

Nous appelons à un rassemblement de soutien large et unitaire ce jeudi 03 mai à 18h devant la préfecture de Toulouse. Nous appelons tous les syndicats et associations à se joindre à nous et demandons le soutien de tous les universitaires.

Non à la répression !
Oui à la satisfaction de nos revendications !

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr