La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Syndicat CGT FERC Sup
Sorbonne Université

samedi 14 avril 2018

Motion des étudiants de l’Espé Paris avec le soutien de la FSU et de la CGT

Le 11 avril au conseil d’école de l’Espé Paris

MOTION D’INFORMATION INQUIETUDES ET MOBILISATIONS DES USAGERS

Les usagers de l’espe, étudiants et stagiaires mobilisés, tiennent à exprimer devant le conseil leurs inquiétudes face à l’avenir incertain de leurs formations, de leurs métiers, de leurs statuts et des services publics dans leur ensemble.
A l’heure où nous entrons dans la fonction publique, portés par la volonté de participer à un projet émancipateur d’éducation et de société qui garantisse la réussite de tous, nous ne pouvons qu’être préoccupés par les récentes annonces et réformes qui touchent les services publics en général et le système scolaire en particulier.
Face à la baisse des postes aux concours et au recrutement massif de contractuels, face à l’augmentation des effectifs dans les classes, à la baisse des moyens humains, logistiques et financiers nous exprimons nos inquiétudes quant au risque de précarisation des métiers de l’éducation, et de dégradation des conditions de travail et d’apprentissage.
Face aux récentes annonces et projets de « réformes » qui touche notre système éducatif, de la maternelle à l’université, nous exprimons notre inquiétude de voir l’éducation devenir un vaste marché éducatif où la compétition scolaire et la logique curriculaire ouvriront la voie à une sélection sociale basée sur l’illusion du mérite. A ce titre, nous exprimons notre soutien aux mobilisations lycéennes et étudiantes contre le loi ORE et qui entendent défendre les conditions d’étude et l’accès à l’éducation pour tous.
Par ailleurs, nous voulons exprimer notre inquiétude quant au devenir de la formation initiale, et souhaitons réaffirmer notre attachement à une formation professionnelle de qualité, qui permet à tous d’acquérir les connaissances et de construire les compétences nécessaires à l’exercice d’un métier exigeant et complexe. Cela ne peut passer que par le renforcement et l’amélioration de la formation initiale, par le maintien d’un recrutement par concours et par la protection des conditions
de vie et d’études des apprenants et futurs enseignants.
Enfin, face au démantèlement de la fonction publique orchestré par le gouvernement, nous exprimons notre solidarité avec les cheminots mobilisés et avec l’ensemble des travailleurs des secteurs publics, conscients que la défense d’un service public de qualité passe par la défense de ses acteurs et que les menaces qui pèsent sur leurs statuts pèseront un jour sur le nôtre.
Mesdames et messieurs, les usagers de l’espe, étudiants et stagiaires mobilisés, ont voulu porter à la connaissance des membres du conseil, leurs inquiétudes face à toutes ces menaces qui pèsent sur leur avenir professionnel. Ils demandent à ce que cette motion soit annexée au procès verbal de la séance.

COMITÉ DE MOBILISATION DE L’ESPE
Avec le soutien de la FSU et de la CGT

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr